Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Sécurité civile

Des millions de gens mal protégés contre le risque incendie

Publié le 21/07/2021 • Par Isabelle Verbaere • dans : Actu experts prévention sécurité, France

Kit de protection de borne incendie
Ville de Sartrouville
6 à 7 millions de personnes ne sont pas couvertes par la Défense extérieure contre l’incendie (DECI), dénonce un rapport de la délégation du Sénat aux collectivités territoriales publié jeudi 8 juillet (1).

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

« Cela me met une pression folle ! » proteste Pauline Moutonnet maire (sans étiquette) de la commune Les Bottereaux (Eure, 400 hab). C’est mon premier mandat, j’ai découvert que la DECI est le nerf de la guerre des investissements communaux. Elle va engloutir la totalité de notre dotation d’équipement des territoires ruraux (DETR) pendant six ans, on n’aura pas d’autres projets ».

Le village s’étend sur 3000 hectares et une trentaine de hameaux dont certains ne compte qu’un bâtiment. « La défense extérieure contre l’incendie (DECI) qui est une compétence propre des maires, est inexistante sur 70 % de notre territoire » s’inquiète l’élue. En clair, s’il y a un feu, les pompiers ne disposent pas de point d’eau identifié pour éteindre les flammes. « Tous les centres d’incendie et de secours ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Des millions de gens mal protégés contre le risque incendie

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement