Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Logement

Patience, pugnacité et concertation ont payé, les gens du voyage ont un chez-eux adapté

Publié le 04/08/2021 • Par Rouja Lazarova • dans : Actu expert santé social, Innovations et Territoires

phbusi-bur-018-032_Web
Phovoir
Des gens du voyage s’étaient installés sur un terrain municipal à Irigny dans les années 70. Mais leurs constructions étaient devenues vétustes, et même dangereuses. Il s’agissait de trouver une solution de relogement à huit familles qui s’étaient sédentarisées dans la commune il y a longtemps. La ville a fait appel à un bailleur social pour la construction de logements, en assurant la coordination entre tous les acteurs.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

 Dans les années 70, un groupe familial de gens du voyage s’est installé sur un terrain municipal de la commune d’Irigny. Les personnes se sont sédentarisées, et ont construit des cabanons de fortune. Avec le temps, ces constructions se sont dégradées. « Elles ne sont pas isolées, l’humidité y pénètre en cas de fortes pluies, l’électricité n’y est pas aux normes. Les élus ont souhaité faire construire des logements sociaux pour loger ces familles dans des conditions décentes », explique Yolande Col, directrice du CCAS d’Irigny. C’est ainsi qu’en 2015 les édiles ont consulté des bailleurs sociaux et en ont retenu un : Grand Lyon Habitat (26 000 logements).

« Nous avons vite achoppé sur un souci de réglementation d’urbanisme », se souvient Catherine Leseigneur, responsable de l’opération chez Grand Lyon Habitat. La municipalité demande alors une modification du PLU-H de la métropole du Grand Lyon. « Cela nous a beaucoup retardés », note-t-elle. Dans l’attente de la révision, en 2017, l’architecte et le cabinet de maîtrise d’œuvre sociale sont désignés, et un travail de conception partagée est engagé.

Accès aux droits facilité

« Nous avons entamé une concertation avec les ménages sur ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Boues d’assainissement : tout savoir pour préparer l'avenir !

de La rédaction de Techni.Cités en partenariat avec SUEZ

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Patience, pugnacité et concertation ont payé, les gens du voyage ont un chez-eux adapté

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement