Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Sport

Soutenir ou non son club de foot pro, éternel dilemme

Publié le 30/07/2021 • Par David Picot • dans : A la Une acteurs du sport, Actu expert acteurs du sport, France

foot
© Val Thoermer - Fotolia.com
Entre la pandémie et les droits télévisuels, les clubs de foot professionnels font face à une double crise, ce qui inquiète les collectivités.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Près de 1,27 milliard d’euros de chiffre d’affaires évaporés sur la saison 2019-2020. Puis de 659 à 951 millions (1) estimés sur celle achevée en mai dernier… La crise sanitaire a entraîné des pertes abyssales pour les clubs français de football professionnel. S’y est ajoutée une autre déflagration : la défaillance de Mediapro, diffuseur choisi par la Ligue nationale de football. Pour les clubs, la perspective de se partager un pactole de 1,15 milliard par an jusqu’en 2024 s’est envolée.

Les pertes s’expliquent donc par des recettes qui ont littéralement fondu, alors que les charges, elles, ont été maintenues, « notamment les salaires, qui représentent environ deux tiers des budgets des clubs professionnels », estime Christophe Lepetit, responsable des études économiques et des partenariats au Centre de droit et d’économie du sport, à Limoges.

Plus petit budget de Ligue 2

Dans ce contexte morose et incertain, la tentation peut être forte de sonner à la porte des acteurs publics locaux. A l’image de l’USL Dunkerque, qui évolue en Ligue 2, en avril. « Malgré une gestion prudente et équilibrée, le club fait face à un manque à gagner de 820 000 euros en raison de l’affaire Mediapro, justifiait alors Patrice Vergriete, président [DVG] de la communauté urbaine [17 communes, 195 900 hab.]. Les élus ont décidé d’accorder au club une subvention exceptionnelle permettant d’assurer sa pérennité. »

Autre illustration du côté de Chambly (10 200 hab., Oise), dont

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Acteurs du sport

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Cérémonie de remise des Prix santé et mieux-être au travail 2021

de La Mutuelle Nationale Territoriale - MNT

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Soutenir ou non son club de foot pro, éternel dilemme

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement