logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/755563/le-blues-des-dg-dintercos/

INTERCOMMUNALITÉS
Le blues des DG d’intercos
Romain Mazon | France | Toute l'actu RH | Publié le 08/07/2021 | Mis à jour le 09/07/2021

Les DG d’intercos ont pris acte de la « dynamique communaliste », matérialisée avec la crise des gilets jaunes et boostée par la pandémie. A tel point qu’ils en ont fait le thème de leurs universités d’été au Grand Bornand, du 7 au 9 juillet. Mais avant de faire du retour en grâce des communes « une opportunité à saisir pour le mouvement intercommunal », il leur faudra surmonter un sérieux coup au moral.

L’abstention record aux élections départementales et régionales n’a été qu’un coup de plus porté au moral des DG d’intercos. Après le retour des maires au centre du jeu au détriment des intercommunalités, à la faveur de la pandémie, ils et elles sont sonné(e)s. Sonnés mais pas KO : jeudi 8 juillet, ils ont consacré la conférence plénière de leurs universités d’été à cette « dynamique communaliste », espérant, comme les spécialistes d’aïkido, se servir de la force de l’adversaire pour la retourner à leur avantage.

Mais à quand remonte précisément cette « dynamique communaliste » ? Pour Rémi Lefèbvre, politologue et professeur à Sciences Po Lille, elle est une réponse, ou un retour de bâton, aux réformes territoriales des lois Maptam et NOTRe, en 2014 et 2015, qui ont fait des intercos le ...

POUR ALLER PLUS LOIN