Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

SALAIRES

Salaires : les annonces pour la territoriale

Publié le 06/07/2021 • Par Emeline Le Naour • dans : A la une, A la Une RH, France, Toute l'actu RH, Toute l'actu Santé Social

amelie-de-montchalin-rendez-vous-salarial-2021
@Twitter Amélie de Montchalin
Le gouvernement est une nouvelle fois resté sourd aux demandes d'augmentation de la valeur du point pour les agents publics, lors du rendez-vous salarial de ce mardi 6 juillet. Amélie de Montchalin a assumé un choix de mesures ciblées en direction des bas salaires et certains métiers.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Sans surprise, cette année encore, le point d’indice des agents publics ne connaitra pas d’augmentation. À l’issue d’un rendez-vous salarial rebaptisé par le gouvernement, « Conférence sur les perspectives salariales de la fonction publique », Amélie de Montchalin n’a annoncé aucune mesure générale en faveur de l’ensemble des agents. Un choix assumé par la ministre de la Transformation et de la fonction publiques qui estime que la revalorisation du point d’indice aurait été « trop couteuse et inéquitable ».

Sans préciser le pourcentage d’augmentation hypothétique de la valeur du point, la ministre a chiffré l’option non-retenue à 2 milliards d’euros. Une revalorisation jugée ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

2 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Boues d’assainissement : tout savoir pour préparer l'avenir !

de La rédaction de Techni.Cités en partenariat avec SUEZ

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Salaires : les annonces pour la territoriale

Votre e-mail ne sera pas publié

Nas

07/07/2021 07h49

On se moque vraiment de nous, encore et toujours… Quelle reconnaissance d’être restés sur le pont quoi qu’il arrive pendant toute la crise sanitaire… Le « quoi qu’il en coûte » n’est et ne sera jamais pour les fonctionnaires… La transformation de la FP, quelle mascarade !

Aurcads

08/07/2021 04h02

Madame De Montchalin ne connaît donc même pas ce qu’est le métier de secrétaire de mairie, qu’elle confond manifestement avec celui d’agent d’accueil…

Avouons que ça ne donne pas envie de faire davantage confiance à un gouvernement qui s’est jusqu’ici, surtout illustré par son refus de donner à la fonction publique les mêmes droits qu’au privé : participation complémentaire santé, jour de carence, progressions de salaires liés à l’augmentation de la CSG et aux suppressions de cotisations bien supérieures pour le privé, et cetera, et cetera !

De plus, on ne peut pas « bouger » des grilles ou des durées d’échelon d’un cadre d’emploi, sans également mettre à niveau les grilles du cadre d’emploi supérieur : il suffit de regarder les écarts de progression et de rémunération entre le 3è grade de la catégorie C, et le premier grade de la catégorie B. Quelle injustice pour celles et ceux qui voient leur rémunération gelée depuis des années, quand d’autres réduisent sérieusement l’écart.

Au final, rien de plus donc qu’une énième marque de mépris envers la FP.

Commenter
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement