Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Déchets d'emballages

Entre recyclage et disparition, l’avenir incertain du plastique à usage unique

Publié le 05/07/2021 • Par Olivier Descamps • dans : actus experts technique, France

Fotolia_dechets-plastiques
© fotofuerst - Fotolia
Citeo, l'éco-organisme chargé des emballages et papiers, se montre satisfait de son activité 2020. Et optimiste quant à la possibilité d’augmenter le taux de recyclage plastique dans les années qui viennent. A condition de ne pas entraver les investissements freinés aujourd’hui par les incertitudes qui planent sur les emballages à usage unique. Citeo en aimerait une définition assez souple. Pas sûr que tout le monde l’entende de cette oreille.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

« La filière a tenu le choc ». La publication du rapport annuel 2020 de Citeo, vendredi 2 juillet, satisfait son directeur général adjoint, Antoine Robichon. Malgré la crise sanitaire et des arrêts temporaires de collectes lors du premier confinement, le taux de recyclage des emballages s’est à peu près maintenu (à 68 % contre 69 % l’année précédente)… sur un gisement qui a augmenté de 120 000 tonnes. Contraints de rester chez eux, les ménages ont davantage consommé. Quand l’activité des centres de tri s’est ralentie, la crise a par ailleurs montré « la dépendance de certaines industries qui ont besoin de matière secondaire », rapporte-t-il, considérant que c’est un signe encourageant : « L’économie circulaire a aujourd’hui une réalité économique. »

Des options contradictoires

Côté ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Thèmes abordés

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Entre recyclage et disparition, l’avenir incertain du plastique à usage unique

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement