logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/753645/une-commune-cree-un-complement-minimum-garanti-pour-les-seniors/

LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ
Une commune crée un « complément minimum garanti » pour les seniors
Séverine Cattiaux | A la Une santé social | Actu expert santé social | Régions | Publié le 01/07/2021 | Mis à jour le 02/07/2021

A Pont-de-Claix (10 800 hab.), la commune s'est engagée pour que plus aucun sénior ne vive sous le seuil de pauvreté. La nouvelle aide sera effective en septembre.

C’était un engagement de campagne du maire (ex-PS) réélu Christophe Ferrari à Pont-de-Claix (Isère). La commune de 10 800 habitants, située au sud de Grenoble, entend mettre fin à l’extrême pauvreté chez les plus âgées et plus tard chez les jeunes de 16 à 27 ans.

« Pour ces publics-là, aujourd’hui, il y a des trous dans la raquette », considèrent Isabelle Eymeri Weihoff, adjointe aux solidarités et Myriam Martin-Arrêté, conseillère municipale déléguée à l’économie sociale et solidaire. « On veut que plus aucune personne de plus de 60 ans ne vive en dessous du seuil de pauvreté de 885 euros. Cela peut aussi toucher des personnes précaires, mais aussi certaines, qui rencontrent, à un moment de leur vie, des difficultés ponctuelles ...

POUR ALLER PLUS LOIN