Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Démocratie locale

La démocratie représentative est morte, vive la démocratie délibérative !

Publié le 29/06/2021 • Par Brigitte Menguy • dans : Actu juridique, France

RMP0131344
BOUTONNET_L
En 2021, la démocratie représentative ne mobilise plus et la démocratie participative patine. Et si la solution était du côté de la démocratie délibérative ? Dans une étude de juin 2020, désormais traduite en français, l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) examine les tendances de ces processus, recense les différents modèles existants et analyse les avantages et les limites de cette nouvelle forme de participation citoyenne.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Pas moins de 289 pratiques représentatives de délibération ont été examinées par l’OCDE pour aboutir à cette étude complète consacrée à la démocratie délibérative.

Par démocratie délibérative, l’OCDE entend l’ensemble des procédés organisés par une collectivité publique qui consistent « en la réunion d’un large échantillon représentatif de la population pour au moins une journée entière – et souvent plus – durant laquelle les participants sont invités à s’informer, à délibérer et à formuler des recommandations collectives qui tiennent compte de la complexité des enjeux stratégiques pluridimensionnels et des compromis qu’ils nécessitent ».

Si les conventions citoyennes sont les plus connues en France, d’autres procédés délibératifs existent et se développent partout dans le ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

1 Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La démocratie représentative est morte, vive la démocratie délibérative !

Votre e-mail ne sera pas publié

HERMES

30/06/2021 09h08

Sur le principe, l’idée est intéressante. mais comme le diable se cache dans les détails, dans les faits, on est loin de l’objectif. J’en parle car au sein de ma commune, j’ai participé à ce type de groupes de travail.

En fait dans ces instances on retrouve le plus souvent des personnes qui font partie de groupes politiques ou parfois de personnes qui votent, plus rarement des personnes qui ne votent pas.

La solution n’est pas d’expérimenter de nouvelles méthodes de démocratie mais de faire retourner les électeurs aux urnes et les derniers débats télévisés donnent une piètre image de ces derniers.
Lors de cette dernière soirée électorale, alors que le nombre de votants est de moins de 40%… les élus se sont félicités soit d’avoir vu leur groupe politique évoluer dans le bon sens, soit voir leurs opposants dégringoler. Tout cela dans un capharnaüm digne d’une cours de récréation.

Mais personne ne s’est interrogé sur la responsabilité des élus.

Pour ma part, je n’apprécie plus du tout ce système à double suffrage: avant le premier tour, les concurrents s’invectivent puis s’embrassent sur la bouche en se réconciliant.
Il faut mettre un terme à cette cacophonie et privilégier un seul tour de scrutin pour toutes les élections, sauf la présidentielle.

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement