Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Elections régionales et départementales

Régions et départements : de nouveaux élus qui cumulent

Publié le 29/06/2021 • Par Alexandre Léchenet • dans : France

Maire et adjoints en france - élection municipale - bureau du Maire - bureau féminin en bois avec une écharpe tricolore d'élu municipal ou de député de la République  avec nécessaire de bureau
©Noble Nature - Adobe Stock
À la suite des élections du 27 juin, plus de la moitié des conseillers départementaux et 879 conseillers régionaux ont au moins un autre mandat. Certains devront choisir pour respecter les règles de non-cumul.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Ils sont seize à être doublement gagnants depuis dimanche 27 juin : pour les huit prochaines années, ils seront à la fois conseillers départementaux et conseillers régionaux.

Tel Olivier Amrane, qui devrait prendre la présidence du conseil départemental d’Ardèche après sa bascule à droite : il a été élu conseiller départemental, donc, mais également conseiller régional d’Auvergne-Rhône-Alpes, sur la liste de Laurent Wauquiez. Il est également premier adjoint au maire de Saint-Péray (7 500 hab.).

Ou encore Amal Couvreur, élue socialiste au conseil départemental du Gard et au conseil régional d’Occitanie. Ou encore Brigitte Lhomme, conseillère régionale des Hauts-de-France, dans la majorité de Xavier Bertrand et vice-présidente sortante du conseil départemental de la Somme ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

1 Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Régions et départements : de nouveaux élus qui cumulent

Votre e-mail ne sera pas publié

HERMES

30/06/2021 08h53

… et les élus se demandent pourquoi le citoyen ne va plus voter!

On marche sur la tête. Comment imaginer qu’une même personne exerce plusieurs fonctions dont certaines sont considérées comme chronophages.
J’ai en tête le maire d’une commune d’un peu plus de 10.000 habitants, également président de la communauté d’agglomération (donc plus de 100.000 habitants) et vice-président du conseil départemental. N’oublions pas que par ses fonctions, cet élu exerce également des présidences ou vice-présidence dans pas mal d’organismes.
Il y a tout de même un point à mettre à son actif: avant d’être retraité, fonctionnaire d’Etat, il était en disponibilité.
Mais tout de même, avec de telles fonctions, il y a bien du travail pour au moins deux personnes.

Sans oublier que ce cumul de mandats est associé à un cumul d’indemnités…
J’oubliais, cette personne fait partie d’un courant politique qui prône un plafonnement des revenus qu’il dépasse.

Si on veut que le Peuple retrouve la confiance dans ses élus, il faut d’abord plus de transparence, à la fois sur les revenus de toute nature des élus (ce qui n’est pas le cas, au moins pour tous) et sur les placements dont ils disposent.
Enfin, si je ne suis pas contre le cumul des indemnités, ces dernières doivent être plafonnées à celle de base d’un député ou d’un sénateur… et s’appliquer à ces derniers.

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement