Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Prix Territoriaux Gazette des communes/GMF

Un numéro d’urgence unique pour orienter les appels pendant le confinement

Publié le 25/06/2021 • Par La Rédaction • dans :

téléphonie casque téléphone
©REDPIXEL - stock.adobe.com
Au printemps, un standard téléphonique, monté en 72 heures par le SDIS de l'Ariège, a reçu les appels et les demandes de rendez-vous médicaux des Ariégeois présentant des symptômes de la covid-19.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

[Lauréat du Prix spécial Gestion de crise 2020] Début mars 2020, constatant qu’ils manquaient d’équipements (masques, locaux adaptés…) face à un virus inconnu, les médecins libéraux de l’Ariège souhaitaient pouvoir « déporter » les patients présentant des symptômes vers des structures médicales adaptées. Mais il fallait à tout prix éviter les files d’attente à l’accueil.

L’idée s’est alors imposée d’organiser une prise de rendez-vous centralisée pour tout le département. En moins de trois jours, le service départemental d’incendie et de secours de l’Ariège (SDIS 09) a su créer les outils pour exploiter un numéro de téléphone unique : augmentation de la capacité des lignes et du nombre de postes, programmation, organisation de la plateforme… Le but : désengorger les numéros d’urgence (15, 18, 112) et établir un pré-diagnostic par téléphone pour orienter les patients, 7 jours sur 7, de 8 h à 18 h. Pendant tout le confinement, le SDIS a coordonné les partenaires (Samu, Ordre des médecins…) et les plannings de garde des bénévoles (agents administratifs, techniques et spécialisés, sapeurs-pompiers volontaires, médecins généralistes retraités).

« En outre, nous avons élaboré un mini-cahier des charges pour que nos services de prévention vérifient les possibilités de désinfection, les systèmes de chauffage et de ventilation des sites de consultation : piscine, gymnase, école… », précise le colonel hors classe Fabien Didier, directeur du SDIS 09. L’ouverture des centres covid et l’obligation d’appeler le numéro unique pour prendre rendez-vous ont été relayés par les médias locaux et sur internet, Facebook…

Et aujourd’hui ?

En 68 jours de fonctionnement, les bénévoles de la plateforme (5 en semaine, 7 le week-end) ont reçu 350 appels quotidiens et diagnostiqué, conseillé et orienté 621 personnes. « Dans l’Ariège, département rural confronté à la désertification médicale, les intervenants publics et privés sont habitués à gérer ensemble l’offre de soins.

Ils ne se sont pas découverts avec la crise et il leur a suffi de se mettre en ordre de marche », se félicite Fabien Didier.

Pendant la seconde vague, le numéro unique n’a pas été utilisé : les médecins libéraux avaient repris leur mode de fonctionnement normal. Mais tous les outils restent mobilisables. « Ils le seront peut-être au printemps pour réguler les centres de vaccination collective, par exemple. On y réfléchit déjà », annonce Fabien Didier.

Les agents administratifs, formés aux appels d’urgence

Participer à la plateforme téléphonique covid a séduit certains agents techniques et administratifs qui étaient en télétravail.
Ils ont ainsi pu se rendre sur leur lieu de travail pendant le confinement et conserver un lien professionnel physique. « C’était aussi un facteur de prévention des risques psychosociaux du télétravail, explique Fabien Didier. Ces agents habituellement dans l’ombre étaient heureux de partager l’effort collectif face à la crise ». Une vingtaine d’agents volontaires formés savent désormais sélectionner les appels sans perdre ceux qui nécessitent une vraie réponse d’urgence : arrêt cardiaque…
Ils pourront être mobilisés une dizaine de fois par an, lors des vigilances « orange » tempête, inondation…

Au sujet du projet :

  • LANCEMENT : mars 2020 / PUBLIC : grand public, professionnels de santé, centres d’appels d’urgence
  • PARTENAIRES : ARS Occitanie, Conseil de l’Ordre des médecins de l’Ariège, conseil départemental de l’Ariège, préfecture de l’Ariège, médecins généralistes bénévoles
  • BUDGET : la diminution des interventions d’urgence pendant le confinement a entraîné des économies et dégagé des marges de financement pour le fonctionnement du centre d’appels
  • CONTACT : colonel HC Fabien Didier, directeur du SDIS 09 : fabien.didier@sdis09.fr
Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Un numéro d’urgence unique pour orienter les appels pendant le confinement

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement