Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Très haut débit

100% fibre : un financement pour les raccordements complexes

Publié le 25/06/2021 • Par Martine Courgnaud - Del Ry • dans : actus experts technique, France

fibre
Fotolia alphaspirit
L'objectif de couvrir 80% du territoire en fibre optique en 2022 sera dépassé, selon les industriels. Pour atteindre le nouveau jalon, 100% fibre en 2025, il reste un défi de taille : desservir les 5% du territoire qui comportent les raccordements les plus complexes et les plus coûteux. Les quinzièmes Assises du très haut débit ont fait le point sur le sujet, le 23 juin.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Apporter la fibre optique partout en 2025, jusqu’aux coins les plus reculés : tel est désormais le nouvel objectif. Un défi ambitieux, car pour atteindre cette couverture générale, il faudra intégrer les 2,1 millions de prises qui représentent les derniers 5% du territoire. Des prises de plus en plus difficiles à construire au fur à mesure que le réseau avance, dans les territoires éloignés ou les zones de montagne par exemple, mais aussi en zone de déploiement privé.

Réouverture du guichet pour les RIP

Des prises plus longues, plus complexes et donc plus coûteuses. « Ce nouvel enjeu 2025 pose à la fois la question de la complétude de la couverture et celle de son financement, car les 5% restants sont des prises pas comme les autres », a ainsi constaté Hervé Rasclard, délégué général d’Infranum.

Il s’agit des raccordements à la demande (1%) et de ceux définis comme « non standards » (1%) ou « non raccordables » (3%). Le gouvernement consacre 570 millions d’euros du plan de relance au renforcement du plan France très haut débit, pour faire aboutir le 100% fibre en 2025.

« Cela s’est traduit très concrètement par la réouverture du « guichet » en janvier pour les réseaux d’initiative publique (RIP) qui n’avaient pas encore le projet de

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

100% fibre : un financement pour les raccordements complexes

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement