logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/752479/quels-bilan-et-futur-deploiement-des-projets-alimentaires-territoriaux/

ALIMENTATION
Quels bilan et futur déploiement des projets alimentaires territoriaux ?
Léna Jabre | Réponses ministérielles | Publié le 24/06/2021

Réponse du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation : Le plan « France Relance » annoncé par le Gouvernement, le 3 septembre 2020, cible trois grands objectifs concernant le secteur agricole et alimentaire : reconquérir la souveraineté alimentaire, accélérer la transition agroécologique au service d’une alimentation saine, durable et locale pour tous les Français et accompagner l’agriculture et la forêt françaises dans l’adaptation au changement climatique.

Le contexte de crise lié à la covid-19 a mis en évidence que les projets alimentaires territoriaux (PAT), tels que définis par l’article L. 111-2-2 du code rural et de la pêche maritime [1] (CRPM), sont des instruments clés pour développer la résilience alimentaire des territoires. Ils sont en effet apparus comme des outils adaptés pour réagir rapidement, grâce aux synergies existantes entre acteurs, sur les sujets liés à la politique nationale de l’alimentation, telle que définie au 1° de l’article L. 1 du CRPM [2], dont la finalité est « d’assurer à la population l’accès à une alimentation sûre, saine, diversifiée, de bonne qualité et en quantité suffisante, produite dans des conditions économiquement et socialement acceptables par tous, favorisant l’emploi, la protection de l’environnement et des paysages et contribuant à l’atténuation et à l’adaptation aux effets du changement climatique ».

Le plan « France Relance » va permettre de décupler les moyens des PAT. Une mesure dotée de 80 millions d’euros (M€) est destinée à leur développement. Cette mesure se compose de deux volets :

Dans cette perspective, un appel à candidatures est mis en place dans chaque région pour soutenir des actions opérationnelles au sein des PAT existants, avec une enveloppe du plan de relance de 77 M€. L’objectif est bien de structurer les filières locales et permettre la mise en place de réseaux d’approvisionnements et d’actions visant une amélioration de l’alimentation de toute la population, dans un objectif de santé publique et de reterritorialisation de l’alimentation. Le Gouvernement est donc pleinement mobilisé pour accompagner le développement des PAT afin de répondre aux enjeux agricoles, alimentaires, économiques, sanitaires et environnementaux qui se révèlent encore plus cruciaux à l’aune de la crise sanitaire actuelle.

REFERENCES


POUR ALLER PLUS LOIN