logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/751962/accompagner-les-familles-surendettees-un-travail-de-fourmi/

SOCIAL
Accompagner les familles surendettées, un travail de fourmi
Rouja Lazarova | A la Une santé social | Actu expert santé social | Innovations et Territoires | Publié le 02/07/2021

A l’instar de la crise financière de 2008, la crise sanitaire actuelle risque d’accroître le nombre de familles surendettées, surtout après la fin des aides d’urgence de l’Etat. Des personnes ont des difficultés à gérer leur budget, n’ont pas de ressources régulières ou ont vu leurs revenus diminuer en raison de la crise sanitaire. Les collectivités peuvent intégrer l’accompagnement budgétaire et la prévention du surendettement dans leur démarche d’accompagnement social.

« Tout le monde est dans l’expectative : est-ce que la crise sanitaire va entraîner une hausse du surendettement des ménages ? », questionne Hélène-Sophie Mesnage, déléguée générale adjointe de l’Union nationale des centres communaux d’action sociale (Unccas). Pour l’instant, ce n’est pas encore le cas. Selon Mark Béguery, directeur des particuliers à la Banque de France, l’année dernière a vu une baisse de 16 % des dépôts de dossiers de surendettement : ils sont passés de 140 000 en 2019 à 108 000 en 2020. Cependant, personne n’a oublié la crise financière de 2008, qui s’est traduite par une progression du surendettement de 23 % trois ans plus tard. « La prévention du surendettement est arrivée dans le paysage petit à petit », se souvient Hélène-Sophie Mesnage.

Les points conseil budget, des structures dédiées

La pierre angulaire a été posée en 2011 par le Manifeste pour l’inclusion bancaire, signé par l’Unccas, le Secours catholique et la Croix-rouge française. En 2014, la Banque de France lançait l’Observatoire de l’inclusion bancaire. Deux ans plus tard, elle a été désignée comme opérateur de la Stratégie nationale d’éducation économique, budgétaire et financière. Enfin, la Stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté de 2018 est venue proposer la labellisation des structures et des activités dédiées à l’inclusion financière : les points conseil budget (PCB).

Néanmoins, les collectivités, essentiellement les CCAS, mais aussi les départements, n’ont pas attendu ces évolutions réglementaires pour inclure les ...

CHIFFRES CLES

  • 500 points conseil budget seront labellisés d’ici à la fin de l’année. L’Etat contribue à chaque PCB à hauteur de 15 000 euros par an. Une cinquantaine de CCAS portent des PCB.


POUR ALLER PLUS LOIN