Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • France
  • Les collectivités doivent-elles expérimenter Tchap, la messagerie instantanée de l’État ?

Numérique

Les collectivités doivent-elles expérimenter Tchap, la messagerie instantanée de l’État ?

Publié le 21/06/2021 • Par Baptiste Cessieux • dans : France

santé numérique
©Tex vector - stock.adobe.com
Depuis février 2020, la messagerie Tchap, hébergée par l’État, est accessible aux collectivités. Une cinquantaine de conventions d’utilisation ont été signées mais l’outil ne dépasse pas le champ des élus engagés ou des experts en cybersécurité.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Alors que le réseau de la messagerie sécurisée Tchap totalisait 200 000 utilisateurs en janvier 2021, seule une cinquantaine de collectivités ont lancé des expérimentations pour l’intégrer. Il faut dire que l’accès n’est pas si simple.

La première étape est de signer une convention avec la Dinum, ce qui est quasiment impossible pour une commune seule. Il faut ensuite que l’agent ait une adresse mail au nom de la collectivité qui l’emploie. Pourtant, les collectivités pourraient y trouver leur compte.

Souveraineté numérique

« Tchap n’est pas un gadget d’élu féru de numérique alors que WhatsApp marche très bien », soutient ainsi Jean-Michel Morer, maire de Trilport (5 000 habitants, Seine-et-Marne) et référent numérique de l’Association des petites villes de France. L’édile fait référence aux remarques de ses interlocuteurs lorsqu’il a pu installer l’outil, sécurisé et hébergé par les services de l’État. Pourtant, l’application (mobile et ordinateur) ne se limite pas à la messagerie instantanée façon Signal ou WhatsApp.

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les collectivités doivent-elles expérimenter Tchap, la messagerie instantanée de l’État ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement