Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Réforme territoriale

Grandes régions : fusion mi-figue, mi-raisin en Occitanie

Publié le 17/06/2021 • Par Jean-Baptiste Forray Romain Gaspar • dans : France

Carole Delga (à gauche), présidete de la région Occitanie, et Nadia Pellefigue, vice-présidente en charge du développement économique.
Carole Delga (à gauche), présidete de la région Occitanie, et Nadia Pellefigue, vice-présidente en charge du développement économique. D.R.
Un livre dirigé par Emmanuel Négrier et Vincent Dumoulin passe à la moulinette l’union entre Midi-Pyrénées et le Languedoc-Roussillon. Un mariage plutôt bien pensé de prime abord, mais qui a entraîné une série de surcoûts, sur fond de Yalta entre Toulouse et Montpellier.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

C’est une fusion qui, à l’instar de la réunion des deux Normandie, a tout son sens. A la faveur de la réforme territoriale, le Languedoc-Roussillon et le Midi-Pyrénées ont fondé l’Occitanie. Un nom enraciné dans l’histoire, loin des intitulés purement géographiques du Grand Est et des Hauts-de-France.

C’est tout le paradoxe de cette affaire. Imposée par le haut depuis Paris, en vertu des préceptes du new public management qui, après la multiplication des agences, repose sur des logiques de fusions et d’économies d’échelle, l’Occitanie s’inscrit aussi dans un mouvement de fond.

Une dynamique impulsée à partir de 1968. Dressés contre le pouvoir gaullo-jacobin, les révolutionnaires de mai sonnent, alors, le réveil des identités régionales. Le drapeau de l’Occitanie est hissé dans la cour de la ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Thèmes abordés

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Grandes régions : fusion mi-figue, mi-raisin en Occitanie

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement