Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Tourisme

Clientèle, transports, hébergement… le secteur du tourisme en terre inconnue

Publié le 16/06/2021 • Par Sophie Le Renard • dans : Dossiers d'actualité, France

doute-flou-options-chemins-une
1STunningART - AdobeStock
Le modèle économique du tourisme français, tourné vers l'accueil des étrangers, a été mis à mal par la crise sanitaire. Interrogations sur son avenir.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Cet article fait partie du dossier

Les territoires jouent la carte d'un autre tourisme

Quelque 80 millions de touristes ont été reçus sur le territoire national, en 2019. Les Européens venaient moins longtemps, mais à plusieurs reprises, tandis que la clientèle asiatique ou américaine arpentait les grands sites touristiques lors d’un voyage unique. Un modèle économique du tourisme français sérieusement remis en cause par la pandémie.

« Le public européen va revenir rapidement, mais cela sera plus problématique pour les voyageurs plus lointains. Je ne vois pas de redémarrage avant 2023. Le tourisme d’affaires, en particulier en région parisienne, est le secteur le plus touché. Les congrès et autres grands événements vont devoir se réinventer », affirme Sylvain Zeghni, docteur en sciences économiques et maître de conférences à l’université Paris est – Marne-la-Vallée.

Train de nuit

Depuis de nombreuses années déjà, une critique du transport aérien avait émergé, notamment pour les moyen-courriers low cost, impactant négativement l’environnement et accusés de bénéficier de subsides publics, des chambres de commerce et d’industrie par exemple. Aujourd’hui, avec la crise, ces compagnies connaissent des difficultés financières entraînant des effets néfastes

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Clientèle, transports, hébergement… le secteur du tourisme en terre inconnue

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement