logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/750668/un-immobilier-plus-dynamique-dans-les-villes-moyennes/

LOGEMENT
Un immobilier plus dynamique dans les villes moyennes
Delphine Gerbeau | France | Publié le 15/06/2021

L'Agence nationale de cohésion des territoires et le Conseil supérieur du Notariat ont présenté le 15 juin le second baromètre de l'immobilier des villes moyennes, un outil qui permet de suivre les tendances dans les 222 villes du programme Action Coeur de ville. Celui-ci démontre une dynamique globalement positive dans ces collectivités.

Fotolia_95944969_XS

La crise sanitaire a-t-elle entraîné un départ massif des métropoles vers les villes moyennes et petites ? Il est encore trop tôt pour le dire, et les cessions immobilières, répertoriées par les notaires, sont actuellement l’un des seuls moyens de valider une réelle tendance.

Le programme Action Coeur de ville, lancé en 2018, semble en tout cas montrer ses premiers effets. Le nombre de ventes de logements anciens a en 2020 chuté de 12 % en Île-de-France, qui n’apparaît plus comme la locomotive du marché, par rapport à la province.

Le second baromètre des villes moyennes, élaboré avec le Conseil supérieur du notariat, repose sur une série d’indicateurs immobiliers : nombre de transactions, prix de vente médian au m² et évolution du Diagnostic de performance énergétique (DPE) dans les biens vendus.

Hausse des ventes

Il en ressort une hausse des mutations (cessions de biens) entre 2019 et 2020, avec

POUR ALLER PLUS LOIN