Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Santé et sécurité au travail

Fonction d’inspection : les agents passent au numérique

Publié le 16/06/2021 • Par Solange de Fréminville • dans : France, Toute l'actu RH

Sur tablette figurent les éléments à examiner concernant la formation, la vérification périodique et les risques auxquels sont exposés les agents.
Sur tablette figurent les éléments à examiner concernant la formation, la vérification périodique et les risques auxquels sont exposés les agents. Visoot - stock.adobe.com
Des agents chargés de la fonction d’inspection développent un projet numérique collaboratif d’envergure. A la clé, une base réglementaire et des pratiques communes pour répondre à des enjeux majeurs en matière de santé et sécurité.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

« Je suis comme un inspecteur du travail, mais sans pouvoir de sanction. » Julien Heddebaut est un agent chargé de la fonction d’inspection (Acfi) au centre de gestion (CDG) du Gard. Une profession encore méconnue, alors qu’elle assume de lourdes missions d’audit, de préconisations et de suivi en matière de sécurité et de santé au travail, et même d’alerte et d’intervention en cas de danger. Une formation certifiante, obligatoire, lui a pourtant donné un nouvel élan depuis quelques année. Elle a incité nombre de centres de gestion à embaucher des Acfi et à proposer aux collectivités des visites d’inspection.

Nom de code Iota

Aujourd’hui, c’est la création d’un logiciel qui pourrait lui insuffler une nouvelle dynamique. Conçu par les Acfi du CDG du Gard, il est repris et développé depuis un an par le groupement d’intérêt public (GIP) informatique des centres de gestion qui l’a mis à disposition de quatorze CDG intéressés par cette innovation. Sous le nom de code « Iota » (inspection, observation, territoire, amélioration), l’objectif est de bâtir un outil commun performant. Premier intérêt : avoir enfin une solution numérique, introuvable sur le marché du digital. « Avant, les inspections se faisaient avec feuilles et crayons. Maintenant, on remplit les tableaux sur le logiciel pendant la visite et on n’a plus qu’à rédiger des préconisations. On gagne du temps ! » se réjouit Julien Pierrel, Acfi du CDG de la Moselle (983 collectivités, 12 300 agents).

Formation certifiante

Autre intérêt : améliorer la grille qui sert de guide aux Acfi lors de leurs visites d’inspection, avec une base de données réglementaires commune et à jour. Un gros chantier, « partagé entre trois groupes de travail composés de quatorze Acfi qui reprennent l’ensemble des éléments », indique Stéphanie Duroux, cheffe de projet du GIP informatique des CDG. Chaque groupe revoit entièrement quelques tableaux et les références réglementaires associées, puis les soumet aux autres groupes qui donnent leur avis, de manière à se mettre d’accord sur la structure et le contenu de l’outil.

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Références

  • Selon le décret n° 85-603 du 10 juin 1985, les agents chargés d’assurer une fonction d’inspection ne peuvent exercer les fonctions d’assistants ou de conseillers de prévention. Ils sont désignés après avis du comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail.
Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Fonction d’inspection : les agents passent au numérique

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement