logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/749367/jeunes-actifs-et-precaires-les-grands-perdants-du-nouveau-calcul-des-apl/

LOGEMENT
Jeunes actifs et précaires, les grands perdants du nouveau calcul des APL
Rouja Lazarova | A la Une santé social | Actu expert santé social | France | Publié le 08/06/2021

La contemporanéisation des APL, appelée la réforme des APL « en temps réel », opérationnelle depuis janvier 2021, pénaliserait davantage les jeunes, selon deux études de gestionnaires de résidences sociales pour jeunes. Et fragiliserait encore un peu plus les pauvres.

Le profil du perdant de la dernière réforme des APL ? Un jeune âgé de 15 à 30 ans, en activité. Une activité certes précaire, constituée de CDD, de temps partiels, d’intérim, d’auto-entreprenariat, et qui rapporte entre 800 et 1300 euros par mois. C’est ce que démontre une étude de l’Union nationale pour l’habitat des jeunes, réalisée au premier trimestre 2021 sur un échantillon de 4 000 personnes, pour pallier le manque d’étude d’impact du gouvernement.

Grand perdants : les jeunes actifs

« Nous avons un outil de gestion d’activité qui enregistre les niveaux de loyers, les montants des APL. Nous avons comparé une première fois en janvier les niveaux des APL sur la même période de l’année dernière. Les pertes étaient importantes, mais le ministère du Logement a rétorqué que la baisse était ...

POUR ALLER PLUS LOIN