Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Elections

Sécurité et gratuité dans les transports au menu des régionales

Publié le 07/06/2021 • Par Nathalie Arensonas • dans : A la une, France

Bondy
Wikimédias commons
Compétence emblématique des régions, les transports consomment le quart de leur budget. L’ouverture à la concurrence des TER et des bus franciliens, les grands projets TGV, la gratuité, l’aide à l’achat de véhicules électriques, le fret, le vélo, le covoiturage sont à l’agenda des candidats. Mais à peine la campagne lancée, la sécurité a occupé l’espace politique et s’est rapidement invitée dans les transports.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Les écologistes espèrent qu’avec l’urgence climatique, leur tour est venu et qu’au chapitre de l’environnement, les questions liées aux transports sont primordiales. Mais l’évidence de l’urgence climatique s’est imposée à l’agenda de tous les candidats au scrutin des 20 et 27 juin. « La mobilité, ça n’appartient à personne », résume Marc Fesneau, tête de liste LREM-Modem en Centre Val-de-Loire. D’autant que c’est le principal poste des dépenses des régions qui y ont consacré près de 11 milliards d’euros en 2020, soit un quart de leur budget.
Si tous les candidats dédient une partie de leur programme aux transports, comment se différencier alors ? Certainement pas avec l’incontournable argument des « mobilités douces » ou « partagées », vélo et covoiturage en tête. Non, c’est le volet ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Sécurité et gratuité dans les transports au menu des régionales

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement