Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

transport

Des fonds privés pour financer des infrastructures de transports

Publié le 08/09/2011 • Par Nathalie Vandystadt • dans : Actualité Club finances, Europe

Alors que les budgets nationaux et européens ne suffiront pas à financer la modernisation des infrastructures de transports en Europe, les ministres en charge de ces portefeuilles étaient invités, les 5 et 6 septembre 2011 à Sopot (en Pologne), par la présidence polonaise de l’UE, à plancher sur les moyens de faciliter les contributions du secteur privé dans ce domaine, par le biais de « partenariats publics-privés » (PPP). Avec ses réseaux routiers et ferroviaires en plein chantier, la Pologne est particulièrement concernée.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

« Nous avons voulu recenser les barrières qui doivent être franchies pour lancer des partenariats publics-privés », a résumé le ministre polonais des Infrastructures, Cezary Grabarczyk, à l’issue de cette rencontre « informelle » avec ses homologues européens, ne prévoyant pas de décisions sur le sujet.

« Nous sommes conscients que plusieurs centaines de milliards d’euros seront nécessaires pour moderniser les infrastructures transeuropéennes des transports. Bien sûr, les budgets nationaux et européens n’y suffiront pas. C’est pourquoi nous avons besoin de la contribution du secteur privé », a renchéri de son côté le commissaire chargé des Transports, Siim Kallas.
Une idée sur laquelle Bruxelles insiste depuis plusieurs années – sans trop de succès jusqu’ici. Dans le cadre du budget 2014-2020 de l’UE, ses propositions de créer un « fonds infrastructures » de 50 milliards d’euros (dont 10 tirés des fonds régionaux) et de lancer des emprunts européens doit notamment permettre d’attirer les fonds privés (voir encadré).

Quid des dettes publiques ? La présidence polonaise de l’UE voudrait, de son côté, créer un « cadre européen pour les PPP ».

Aujourd’hui, les dépenses publiques dans les partenariats publics-privés sont prises en compte dans le calcul des dettes nationales, par Eurostat, l’office européen des statistiques.
L’idée de Varsovie reviendrait à minimiser leur impact sur les dettes nationales.

« Nous allons revenir sur le sujet en arguant que si nous voulons voir les PPP appliqués plus fréquemment et plus largement, nous devrons changer la classification de certains risques par Eurostat », a conclu le ministre polonais, se félicitant de la volonté de la Commission de proposer des « mesures concrètes » pour soutenir les PPP.

Des emprunts européens pour financer des infrastructures européennes

La Commission européenne proposera de lancer des « emprunts européens » pour financer de grands projets d’infrastructures de transports transeuropéens ou de télécommunications, notamment. Un projet annoncé le 31 août par le commissaire au Marché intérieur, Michel Barnier, à la radio BFM, sans précision de calendrier.
Bruxelles avait déjà évoqué l’idée en février dernier : des emprunts spécifiques pourraient être émis sur le marché à partir de 2014 avec le soutien de l’UE, sous forme de garanties ou de prêts octroyés par la Banque européenne d’investissement (BEI) ou le budget de l’UE. Bruxelles parle d’investissements nécessaires de 1 500 à 2 000 milliards d’euros d’ici à 2020 pour les transports transfrontaliers, ainsi que de grands projets de transports et de télécoms.

1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Transition énergétique : comment Primagaz accompagne les collectivités locales

de PRIMAGAZ

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Des fonds privés pour financer des infrastructures de transports

Votre e-mail ne sera pas publié

dudu

09/09/2011 04h05

l’impensable est en train de se produire!la privatisation des ROUTESles entre prises qui disent ne plus pouvoir payer des cotisations peuvent s’acheter des routes pour faire payer l’utilisateur …celui qui a pondu l’agcs(l’accord général sur le controle des services)doit etre fier

Commenter
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement