URBANISME

Protection des haies bocagères – Outils à disposition des communes

Par • Club : Club Techni.Cités

Le classement en espaces boisés ou en paysage à protéger dans le cadre du PLU ou de la carte communale permet de protéger les haies bocagères.

Pour les communes couvertes par un plan local d’urbanisme (PLU), le classement en espaces boisés classés (L.130-1 du Code de l’urbanisme) ou l’identification des éléments de paysage à protéger, à mettre en valeur ou à requalifier (L.123-1-7° du CU) constituent des outils à la disposition des collectivités pour la préservation des haies.

Pour les communes non couvertes par un PLU, les dispositions du i de l’article R.421-23 du Code de l’urbanisme, analogues à celles du L.123-1-7 pour les PLU, permettent d’identifier, par une délibération du conseil municipal prise après enquête publique, les éléments présentant un intérêt patrimonial ou paysager.
Cet outil peut aussi être utilisé en complément de la carte communale.

Ces trois dispositifs, qui obligent à faire précéder d’une déclaration préalable les coupes ou abattages d’arbre, ou les travaux ayant pour effet de modifier ou de supprimer les éléments protégés, permettent donc de répondre aux objectifs de protection des haies bocagères sur l’ensemble du territoire national.

Par ailleurs, en raison de leur intérêt particulier et du contexte local, des maillages bocagers peuvent aussi faire l’objet de protection au titre des sites et monuments naturels présentant un intérêt général du point de vue scientifique, pittoresque, artistique, historique ou légendaire.

Cela implique l’obligation de ne procéder à aucune suppression sans information préalable de l’administration en cas de site inscrit, et même d’autorisation ministérielle en cas de site classé.

Les structures bocagères peuvent aussi, entre autres objectifs, motiver l’établissement d’une directive paysagère.

Enfin, la préservation de la biodiversité et des continuités écologiques pourront être à l’origine de la protection des talus et des haies dans le cadre de la mise en oeuvre de la trame verte et bleue.

Commentaires

1  |  réagir

11/07/2012 12h11 - taneli

Bonjour,
J’habite dans le Perche et j’ai un problème avec la suppression des hais.
Mon voisin agriculteur a systématiquement enlevé les hais de ses cinq hectares de terrain.
Depuis, ma propriété (en contrebas de son champ), est régulièrement inondée par des éboulement de boue et eau.
L’assurance ne prend pas en charge les dommages.
Quelles son mes recours?
Connaissez vous des organismes qui puissent me conseiller?
Je me sens un peux démunis et désespère.
Merci d’avance

Signaler un abus

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP