logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/748456/lobligation-dadopter-un-schema-de-promotion-des-achats-publics-socialement-et-ecologiquement-responsables-sera-t-elle-etendue/

COMMANDE PUBLIQUE
L’obligation d’adopter un schéma de promotion des achats publics socialement et écologiquement responsables sera-t-elle étendue ?
Léna Jabre | Réponses ministérielles | Réponses ministérielles | Publié le 02/06/2021

Réponse du ministère de l’économie, des finances et de la relance : La loi prévoit que le schéma de promotion des achats publics socialement et écologiquement responsables détermine les objectifs de politique d’achat comportant des éléments à caractère social visant à concourir à l’intégration sociale et professionnelle de travailleurs handicapés ou défavorisés ainsi que des éléments à caractère écologique et qu’il contribue à la promotion d’une économie circulaire.

Sont concernés les acheteurs dont le montant total annuel des achats est supérieur à 100 millions d’euros HT, de telle sorte que leur panel de marchés soit suffisamment étendu et varié pour pouvoir élaborer une véritable stratégie d’achats publics socialement responsables. Sont ainsi essentiellement concernés l’État et de grandes collectivités territoriales ou groupements de collectivités.

La feuille de route pour l’« économie circulaire » (FREC) du 23 avril 2018 a, dans sa mesure 44 intitulée « Faire de la commande publique et du dispositif « administration exemplaire » un levier pour déployer l’économie circulaire », retenu l’objectif d’abaisser ce seuil.

En 2018, le Conseil économique, social et environnemental, dans son étude « Commande publique responsable, un levier insuffisamment exploité », a préconisé de définir un « cadrage plus précis » des schémas de promotion des achats socialement et écologiquement responsables autour des finalités suivantes :

Les débats lors de l’adoption de la loi n° 2020-105 du 10 février 2020 [1] relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire ont également montré que l’enjeu qui s’attache à la précision du contenu de ces schémas.

Dans ce contexte, l’élaboration du 3ème plan national d’action pour des achats publics durables (2021-2025) piloté par le commissariat général au développement durable, dont la publication devrait intervenir début 2021, semble être le cadre privilégié pour les acteurs de la commande publique de mener une réflexion d’ensemble sur l’organisation de ces schémas, et d’envisager tant la pertinence de l’extension du dispositif par l’abaissement du seuil fixé à l’article D 2111-3 du code de la commande publique [2], que la définition de nouveaux outils propres à permettre le suivi et le contrôle des objectifs fixés par un schéma, lorsqu’il a été adopté.

REFERENCES


POUR ALLER PLUS LOIN