logo
DOSSIER : Départementales et régionales 2021 : un scrutin pas comme les autres
Dossier publié à l'adresse https://www.lagazettedescommunes.com/748361/laction-sociale-parent-pauvre-des-programmes/

ELECTIONS DÉPARTEMENTALES
L’action sociale, parent pauvre des départementales
Isabelle Raynaud | A la Une santé social | Actu expert santé social | France | Publié le 07/06/2021

Les politiques sociales sont au cœur de l’action des départements. Pourtant, dans les programmes des candidats, les axes forts choisis concernent peu cette matière.

AIDE SOCIALE [1]

Le rôle de chef de filât du social des départements est loin d’être anodin pour leurs finances. Aide sociale à l’enfance, soutien aux personnes âgées dépendantes et aux personnes handicapées, politiques d’insertion et versement du RSA : au total, deux tiers des dépenses des conseils départementaux vont à l’action sociale.

Face à la Crise

Pourtant, difficile de trouver des messages forts sur ces questions dans les programmes des partis pour les élections des 20 et 27 juin. Malgré la crise sanitaire et la focale mise sur les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) ou la protection de l’enfance lors des confinements successifs, il semble que le social ne soit pas « bankable » aux yeux des candidats.

CHIFFRES CLES

  • 38,6 milliards d’euros de dépenses d’action sociale ont été engagées par les départements pour l’année 2019, avant la crise sanitaire. Une fois les aides de l’Etat déduites, la facture s’élevait à 30,3 milliards.
    Source : Odas.


POUR ALLER PLUS LOIN