Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

[Fiche finance] DSP

Piloter les délégations de service public : quels postes contrôler ?

Publié le 26/05/2021 • Par Auteur associé • dans : A la Une finances, Actu experts finances, Fiches Finances, France

Fotolia_93916695_XS
Mathias Rosenthal/Fotolia
Nous avons vu dans les précédentes fiches que les enjeux financiers des délégations de service public impliquaient d’en assurer un contrôle régulier (cf. fiche 179/C) et que le législateur avait donné le droit et le devoir aux collectivités d’assurer ce contrôle (cf. fiche 180/C). Mais quels postes doivent être contrôlés ?

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Alain Pérelstein

responsable audit et contrôle de gestion à la région Hauts-de-France

Contrôle pluridisciplinaire

Pour être efficace et pertinent, le contrôle doit comparer le niveau de service rendu et le niveau de rémunération. Il est donc nécessaire de s’assurer que des techniciens compétents mesurent à la fois la quantité et la qualité du service rendu.

Le service rendu n’est pas toujours présent au ­rendez-vous et cela peut prendre des formes diverses : trains ou services d’autocars supprimés, horaires d’ouverture revus à la baisse sans autorisation…

Quant à la qualité, elle doit également être vérifiée : repas fabriqués avec des produits de médiocre qualité, prestations mal rendues, normes professionnelles non respectées, les exemples sont nombreux là aussi.

Il peut également arriver que le délégataire délivre une prestation supérieure à la qualité attendue par le ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Piloter les délégations de service public : quels postes contrôler ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement