Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[Opinion] Mobilité

Voies vertes et vélotaf, un enjeu électoral

Publié le 31/05/2021 • Par Auteur associé • dans : Actualité Club Techni.Cités, Opinions

vélo-voie-verte
T.W. van Urk / AdobeStock
L'Association française pour le développement des véloroutes et voies vertes (AF3V) a lancé la campagne « Voies vertes, en route pour le vélotaf ! », espérant faire du vélotaf, et surtout des voies vertes, un enjeu électoral.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Pierre Hémon

Pierre Hémon

Vice-président de l’AF3V, porte-parole de la campagne « Voies vertes, en route pour le vélotaf ! »

Avec presque 18 000 kilomètres de voies vertes et véloroutes, la France dispose d’un réseau cyclable qui, correctement aménagé, peut devenir une infrastructure efficace pour les déplacements quotidiens des Français. D’autant plus que les trois quarts des actifs utilisent encore la voiture pour des déplacements domicile-travail de moins de 15 kilomètres !

Le vélo a toute sa place dans une politique de mobilité, c’est pourquoi l’Association française pour le développement des véloroutes et voies vertes (AF3V) invite les candidats aux élections régionales et départementales à valider dix engagements qui permettront de développer l’usage du vélo pour aller au travail (le « vélotaf ») et, par extension, pour nombre de déplacements du quotidien.

Les voies vertes sont trop souvent uniquement associées au vélo-loisir, au tourisme, alors qu’un usage traditionnel voudrait qu’on en fasse en maints endroits le cœur d’infrastructures visant à booster l’usage du vélo, d’en accélérer la pratique dans les zones rurales et périurbaines en particulier. Aménager et entretenir ces voies vertes, les connecter à l’ensemble des moyens de transports d’un territoire les rendra plus attrayantes.

Infrastructures de qualité

L’utilisation de revêtements lisses facilitera la pratique du vélo toute l’année et en garantira une meilleure durabilité. Car le constat est sans appel : avec des revêtements améliorés, la fréquentation est multipliée par cinq.

Proposer ces infrastructures de qualité aidera les territoires à développer leur attractivité et leur potentiel économique. Les entreprises, plus souvent qu’on ne le croit, n’arrivent pas à embaucher car le coût du déplacement (en voiture) pour le futur employé est rédhibitoire. Alors que se rendre au travail à vélo permet au salarié de réaliser des économies substantielles, et à ceux qui ne peuvent acquérir une voiture, de surpasser cette difficulté.

Autre atout : les employés « à vélo » sont moins souvent absents que les autres, en meilleure santé (trente minutes de vélo chaque jour, c’est 30 % de risques en moins de développer une maladie cardiovasculaire, un cancer ou du diabète), voire de meilleure humeur !Enfin, développer l’usage du vélo est un moyen efficace, rapide et économique de réduire les émissions de gaz à effet de serre et d’apaiser le trafic routier et ses nuisances tant atmosphériques que sonores.

Un réseau plus attractif, inclusif et écologique

De multiples avantages de ces voies vertes que l’AF3V veut faire découvrir aux « aspirants » élus territoriaux, afin que ces futurs décideurs s’engagent pour leur développement !

L’AF3V, forte de ses bénévoles, associations sœurs dans les territoires, et de l’expertise de ses « sillonneurs », qui arpentent les voies vertes et nourrissent la célèbre carte interactive, a lancé une campagne originale et décentralisée, « Voies vertes, en route pour le vélotaf ! », espérant faire du vélotaf, et surtout des voies vertes, un enjeu électoral. Neuf associations (1) l’ont rapidement rejointe dans une coalition inédite qui fait sens.

Depuis les personnes en situation de handicap représentées par l’APF France handicap, jusqu’aux environnementalistes de France Nature environnement, tous se mobilisent à ses côtés en faveur d’un réseau de véloroutes et de voies vertes plus attractif, inclusif et écologique.

Thèmes abordés

Notes

Note 01 France Nature environnement, APF France handicap, FFVélo, FFRoller et Skateboard, Rue de l’Avenir, FUB, Amis de la nature France, Virage énergie, CyclotransEurope. Retour au texte

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Voies vertes et vélotaf, un enjeu électoral

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement