Qualité de l'air

Zones à faibles émissions : attention aux impacts socioéconomiques

| Mis à jour le 27/05/2021
Par • Club : Club Techni.Cités

La ZFE est présentée comme une des principales réponses à l’enjeu sanitaire et environnemental d’amélioration de la qualité de l’air urbain. Une note de « La Fabrique de la Cité » montre qu'elle peut aussi renforcer les inégalités sociales, économiques et territoriales.… sauf si on l'inscrit dans une démarche globale des mobilités… Décryptage.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

cet article fait partie du dossier

Les ZFE s'inscrivent dans l'air du temps

La Fabrique de la Cité (1) est un groupe de réflexion privé qui produit des études sur des thèmes dédiés à la prospective et aux innovations urbaines au service des décideurs (en anglais, think tank). Camille Combe, chargé de mission au sein de ce groupe vient de publier une note sur les zones à faibles émissions (ZFE). Dans ces zones (périmètre défini sur un territoire précis), la circulation des véhicules les plus polluants est limitée ou interdite sur « des plages horaires déterminées ». Mais, dans ces conditions, une question se pose pour l’auteur de cette note : « les restrictions de circulation seraient-elles ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Techni.Cités pendant 30 jours

J’en profite
Dossier

Les ZFE s'inscrivent dans l'air du temps

Au sommaire du dossier

Lire le premier article
Commentaires

2  |  réagir

12/06/2021 12h57 - Pierre Isidore

Encore une aberration : les bobos parisiens s’imaginent sans doute que le monde entier peut aller travailler à pied ou en métro. Et à côté de ça, ma mère qui doit se taper des trajets banlieue/campagne tous les jours pour aller au travail ne pourra plus rouler, et par conséquent plus travailler, car son Express est jugée trop polluante ?
Que faire, alors ? Changer de véhicule ? Et avec quel argent ? Elle fait déjà je ne sais combien d’heures sup’ pour payer son logement et sa bouffe (heures sup’ que les impôts taxent bien allégrement, d’ailleurs).

La connerie, elle va durer encore longtemps ? Parce que le mythe du « ça rejette pas de fumée, ça pollue pas » des véhicules électriques, faudrait arrêter : les construire, ça pollue. Les entretenir, ça pollue. Les fournir en énergie, ça pollue. Les recycler, ça pollue. Vous savez ce qui pollue le plus dans tout ça ? L’obsolescence programmée. Que vous cautionnez. Si vous étiez de vrais écolos oeuvrant pour la planète, ça ferait belle lurette que tout serait standardisé et réparable pour un minimum de gâchis, et on ne produirait rien de neuf qui ne soit pas nécessaire. Au lieu de ça, tout le monde se jette sur le nouvel Iphone, le nouveau modèle X, la nouvelle smartwatch, et ce chaque année.
Belle hypocrisie.

Signaler un abus
04/06/2021 08h18 - le doud

Si on prend un peu de recul, au niveau de la France : 0.9% des émissions de CO2 mondiales, donc interdire les « vieilles » auto en ville ne va strictement rien changer.
Les fameux « 48000 » morts par an, c’est du gros pipeau. Le calcul est complètement biaisé, et en plus ce ne sont pas des « morts », mais des décès anticipés de quelques jours ou quelques semaines.
Donc on est vraiment sur un projet d’appauvrissement général de la France, et de ségrégation contre les salauds de pauvres et les salauds de « campagnards » qui ne pourront même plus aller en ville.
Je suis tout à fait OK pour prendre les transports en commun, mais il faut que cela soit une offre efficace, sûre et propre, ce qui est TRES loin d’être le cas en France et surtout chez les bobos parisiens…

Signaler un abus

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Déchets : les nouvelles filières REP sont à la traîne

    Pour leur 16e édition, les rencontres Amorce / Eco-organismes qui se sont tenues le 24 janvier à Paris avaient du grain à moudre. Le big-bang des filières REP (responsabilité élargie des producteurs) annoncé en 2022 a fait «pschitt» et l’année 2023 ...

  • Le chemin vers la résilience hydrique détaillé au Sénat

    Etonnante synchronicité. Alors que tous les regards étaient tournés en direction du Carrefour des gestions locales de l’eau pour l’annonce de la planification écologique dans le secteur de l’eau par Christophe Béchu et Bérengère Couillard, c’est devant ...

  • « Plan eau » : quelles sont les attentes des collectivités ?

    Rendez-vous raté pour le plan « eau » du gouvernement qu'il était censé présenté au Carrefour des gestions locales de l’eau (CGLE) ! Si les conclusions de ce premier chantier de la planification écologique n’ont pas été annoncées, on sait cependant que ...

  • La reprise des concessions funéraires

    À l'expiration de la durée de la concession funéraire, se pose la question des reprises. Dans quelles conditions juridiques et matérielles doivent-elles s'opérer ? Cette problématique concerne également les concessions délivrées à perpétuité. ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

Prochain Webinaire

Les solutions pour organiser une ZFE

de Les webinaires de la Gazette des communes

--
jours
--
heures
--
minutes

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP