Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • France
  • « La France manque de cohérence par rapport à l’objectif de souveraineté alimentaire » – Michaël Weber

[Entretien] Transition écologique

« La France manque de cohérence par rapport à l’objectif de souveraineté alimentaire » – Michaël Weber

Publié le 02/06/2021 • Par Hélène Huteau • dans : France, Innovations et Territoires

MICHAEL WEBER
FŽédéŽration des parcs naturels rŽgionaux de France
Président de la Fédération des parcs naturels régionaux de France, membre du collectif Pour une autre PAC, Michaël Weber s’inquiète desfuturs arbitrages de l’Etat sur le plan stratégique français de réforme de la politique agricole commune (PAC).

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le Plan stratégique national pour la prochaine PAC a fait l’objet d’un débat public inédit : 1 083 propositions sont remontées aiguillant vers l’agroécologie, que vous défendez. Pourtant, l’agriculture traditionnelle ne pèse-t-elle pas davantage dans les négociations en cours ?

On est face à un double discours. Le gouvernement rassure le public sur la transition et, dans le même temps, maintient un système qui aide surtout les gros producteurs. Beaucoup d’agriculteurs ne sont pas opposés à la mutation, mais les outils financiers ne sont pas dirigés pour qu’une majorité change de pratiques. Les aides à la surface pourraient être plafonnées avec un ratio surface/emploi, au lieu de pousser à l’agrandissement des fermes. Cela rend très difficile leur reprise par des jeunes. Et, nous craignons ...

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Moby, un programme CEE pour l'écomobilité scolaire

de ECO CO2

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« La France manque de cohérence par rapport à l’objectif de souveraineté alimentaire » – Michaël Weber

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement