[Infographie] Mobilité

Les coronapistes en terrains conquis

| Mis à jour le 28/09/2021
Par • Club : Club Techni.Cités

Dans certaines villes, les associations estiment qu’il faudra doubler les pistes, effectuer des aménagements durables, sécuriser des carrefours…

© Julien BRACHHAMMER

Alors que le terme coronapiste est récemment entré dans le dictionnaire, qu'en est-il aujourd'hui sur le terrain ? Selon la start-up Geovelo, les aménagements cyclables ont explosé en l'espace d'un an. Voici, en infographies, le bilan dans 10 grandes métropoles françaises.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

cet article fait partie du dossier

Le vélo de plus en plus tout terrain

Plus d’un an après le premier confinement, où en sont les coronapistes ? C’est ce qu’a voulu savoir Geovelo, la start-up spécialisée dans le calcul d’itinéraires cyclables. Un bilan vient ainsi d’être publié dans lequel 10 grandes métropoles françaises (Bordeaux, Lille, Lyon, Marseille, Nantes, Nice, Paris, Rennes, Toulon, Toulouse) ont été passées au crible : total des aménagements cyclables et progression en l’espace d’un an. Bémol important toutefois : Strasbourg ne figure pas dans cette étude alors que la métropole est en pointe sur le sujet avec plus de 600 kilomètres de pistes cyclables (qui ne comptent pas tous les aménagements tels que les voies vertes ou les voies de bus partagés).

Geovelo souligne ainsi que « 7300 km de nouveaux aménagements cyclables à travers la France depuis le printemps dernier, soit près de deux fois le nombre de kilomètres aménagés sur la même période entre 2019 et 2020 ». Ce bilan est largement porté par les coronapistes et aménagements mis en place pour répondre à la crise sanitaire. Comme le montre l’infographie ci-dessous, la métropole lyonnaise est en tête des 10 agglomérations étudiées avec 1572 kilomètres aménagés. Un « classement » à nuancer évidemment en tenant compte de la superficie à couvrir.

 

 

Mais, dans le détail, toutes ces métropoles n’ont pas progressé de la même manière. Paris a ainsi explosé ses chiffres avec 108 kilomètres aménagés en un an, dont 60 kilomètres de pistes cyclables. Toulouse, en revanche, a officiellement perdu 41 kilomètres d’aménagements cyclables mais cela est surtout dû à une question d’appellation, certains secteurs ayant perdu ce référencement. Pour autant, les cyclistes toulousains bénéficient de 1326 kilomètres dédiés.

CLUB_05_2021_Infog-02

 

Enfin, la start-up rappelle que, si elle ne présente ici que le bilan de 10 métropoles, des coronapistes ont été aménagées dans plus de 70 collectivités.

Dossier
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • En Occitanie, les petites lignes (et les grandes) sont relancées

    L'Etat, la région Occitanie ainsi qu'une quinzaine de départements et d'agglomérations ont bouclé le financement de deux grands projets ferroviaires : la nouvelle ligne à grande vitesse entre Perpignan et Montpellier, ainsi qu'une quinzaine de lignes de desserte ...

  • Diminuer les polluants atmosphériques est économiquement rentable

    Les ZFE sont souvent perçues comme de l’écologie punitive. Des chercheurs grenoblois démontrent que des mesures ambitieuses d’amélioration de la qualité de l’air entraînent des bénéfices nets, non seulement pour la santé mais aussi économiquement. ...

  • David Valence : « Une question d’aménagement du territoire »

    Les régions reprennent peu à peu la main sur les petites lignes qui maillent leur territoire. C'est le cas de la région Grand Est, via la création d'une société publique locale. Entretien avec David Valence, vice-président aux transports, déplacements et ...

  • Les régions veulent nous faire préférer le train

    Ouverture à la concurrence, reprise de gestion de certaines lignes… Fortes de nouvelles réglementations, les régions reprennent peu à peu la main sur les petites lignes qui maillent leur territoire. Au-delà des coûts, il faut une approche fine des enjeux. ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP