logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/745153/lopen-data-facilite-aussi-la-renovation-energetique-des-ecoles/

BÂTIMENTS ÉDUCATIFS
L’open data facilite aussi la rénovation énergétique des écoles
Stéphane Menu | A la Une Education et Vie scolaire | Actu expert Education et Vie scolaire | Publié le 12/05/2021 | Mis à jour le 14/05/2021

Les écoles figurent en tête des bâtiments communaux les plus énergivores. La plateforme « tRees » condense les données sur l'état des bâtiments éducatifs pour mieux identifier les chantiers les plus urgents à mener. L’outil est expérimenté dans les Hauts-de-France, territoire pilote.

Les chiffres de l’Ademe sont explicites : les bâtiments municipaux (gymnases, écoles, etc.) mobilisent 82 % en moyenne des budgets communaux dédiés à l’énergie. A eux seuls, les bâtiments éducatifs mobilisent 31 % de cette dépense à l’échelle du pays. Ils sont donc directement concernés par le décret « tertiaire » qui vise, pour les bâtiments publics de plus de 1 000 m², une réduction des consommations énergétiques de 40 % du parc dès 2030. Rendu public en février 2020, le rapport de François Demarcq, ingénieur général des mines, fixe à 4 milliards d’euros par an le montant nécessaire à l’atteinte de cet objectif. Dans son plan de relance, le gouvernement a prévu 300 millions d’euros aux régions (2021-2022) pour les aider à rénover leur patrimoine éducatif. La Banque des Territoires ...

POUR ALLER PLUS LOIN