Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Safe city

« Le cadre juridique de la reconnaissance faciale n’est pas suffisamment adapté »

Publié le 11/05/2021 • Par Laura Fernandez Rodriguez • dans : Actu experts prévention sécurité, Actu juridique, France

caroline-lequesneroth
DR
Caroline Lequesne Roth, maître de conférences en droit public à l’Université Côte d'Azur et directrice du Master II Droit algorithmique et Gouvernance des données, a publié un rapport cartographiant la reconnaissance faciale en Europe, dans lequel elle a recensé pas moins de 53 expérimentations dans 13 pays européens. Entretien.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Cet article fait partie du dossier

Faut-il surveiller la safe city ?

Pouvez-vous présenter ce rapport et les enjeux qu’il recouvre pour les collectivités ?

Ce rapport (dont le résumé en français est accessible ici)a été rédigé à la demande de l’agenda urbain, qui représente les villes au sein de l’Union européenne. Il est à destination de la Commission européenne dans le cadre des débats en cours autour de la régulation de l’intelligence artificielle et en particulier les technologies de surveillance, qui intéressent un nombre croissant de collectivités. Je me suis particulièrement intéressée à la reconnaissance faciale.

L’idée était de dresser un état des lieux, de comprendre les finalités et l’intérêt pour les collectivités et dans une certaine mesure les forces de l’ordre, mais aussi d’apporter une analyse juridique par rapport à l’état actuel du ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite

Références

 

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

Moby, un programme CEE pour l'écomobilité scolaire

de ECO CO2

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Le cadre juridique de la reconnaissance faciale n’est pas suffisamment adapté »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement