Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Billet

Les finances publiques locales en 2020

Publié le 11/05/2021 • Par Auteur associé • dans : A la Une finances, Actualité Club finances, Analyses finances, Billets finances, France

AdobeStock_297271876
Adobe Stock
François Ecalle, ancien rapporteur général du rapport de la Cour des comptes sur la situation et les perspectives des finances publiques, examine dans le cadre d'un billet sur le Club Finances la situation des finances publiques locales en 2020 telle qu’elle apparaît dans le compte des « administrations publiques locales » (APUL) de la comptabilité nationale, établi par l’Insee et publié par Eurostat, tout en rappelant les principales évolutions observées dans le passé. Il propose également une comparaison de la situation des administrations publiques territoriales dans les pays européens en 2020.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

François Ecalle

François Ecalle

ancien rapporteur général du rapport sur la situation et les perspectives des finances publiques et président de l'association Fipeco

Depuis 1993, le résultat des administrations publiques locales (APUL) oscille entre un excédent de 0,2 point de PIB et un déficit de 0,5 point. Il est resté dans cet intervalle avec un déficit qui est passé de moins de 0,1 point de PIB en 2019 à 0,2 point en 2020. Cette aggravation est très modérée au regard de celle du déficit de l’ensemble des administrations publiques en 2020.

La dette des APUL a augmenté de 20 milliards d’euros en 2020 pour atteindre 230 milliards d’euros, soit un niveau inédit de 10,0 % du PIB. Cette hausse de leur endettement est supérieure au montant du déficit de 2020 (4 milliards d’euros) car les APUL, notamment la société du Grand Paris, ont emprunté pour accroître leurs liquidités de 15 milliards d’euros.

A périmètre constant, les recettes ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Pourquoi investir dans un service Europe dans ma Commune

de COMMISSION EUROPEENNE

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les finances publiques locales en 2020

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement