logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/744762/comment-developper-avec-la-poste-une-application-facilitant-la-vente-en-ligne-locale/

DÉVELOPPEMENT LOCAL
Comment développer avec La Poste une application facilitant la vente en ligne locale ?
Léna Jabre | Réponses ministérielles | Publié le 10/05/2021 | Mis à jour le 12/05/2021

Réponse du ministère de l’économie, des finances et de la relance : Filiale du groupe La Poste, « Ma ville Mon shopping  » est une plateforme d’e/commerce au niveau local. Elle permet à des commerçants, artisans, restaurateurs de s’inscrire sur une market place locale et de créer une boutique pour vendre leurs produits à des clients de proximité facilitant ainsi la vie de chacun dans le contexte sanitaire actuel. « Ma Ville Mon Shopping  » a connu un fort développement pendant les deux périodes de confinement (12 500 commerçants, 135 000 produits en ligne) et continue à développer sa plateforme pour répondre aux demandes des utilisateurs, commerçants, chambres consulaires et collectivités.

Comme le signale le parlementaire, le développement de nouveaux usages a été accéléré dans le cadre de la crise sanitaire, et notamment les achats directement via le smartphone. Les services du ministère ont pris l’attache de La Poste pour évoquer le sujet et il s’avère que le développement d’une application mobile a été identifié comme l’une des améliorations nécessaires pour permettre d’augmenter l’attractivité et l’utilisation de cette place de marché en ligne. Les travaux sont en cours avec l’objectif de proposer une application mobile dans le courant de l’année 2021.

Si le développement de cette place de marché, mise en place par une entreprise publique, est important, il semble nécessaire de rappeler que le Gouvernement a mis en place de nombreuses mesures en faveur non seulement de la numérisation des très petites entreprises (TPE), mais aussi des collectivités locales.

Un plan a ainsi été dévoilé le 10 novembre 2020 en vue de permettre à tous les commerçants, artisans, restaurateurs de développer une activité en ligne, afin de maintenir, voire développer, leur activité (lancement du plan de numérisation des TPE|entreprises.gouv.fr). Le premier pilier s’adresse directement aux entreprises. Le site Clique mon commerce (https://www.clique-mon-commerce.gouv.fr/ [1]) propose des solutions numériques, recensées par le Gouvernement, aux commerçants, artisans, restaurateurs pour :

« Ma ville, Mon shopping » fait d’ailleurs partie des offres préférentielles recensées par cette plateforme, et liberté est laissée à chaque entreprise de choisir telle ou telle solution au vu de ses besoins spécifiques et de son modèle d’activité.

En complément, le chèque France Num, chèque forfaitaire de 500 €, a été lancé récemment dans le cadre de France Relance. Il est destiné aux entreprises de moins de 11 salariés ayant fait l’objet d’une interdiction d’accueil du public à partir du 30 octobre 2020, ainsi qu’aux hôtels et hébergements similaires employant moins de 11 salariés, afin de leur permettre de s’équiper en solutions de vente à distance et développer une activité en ligne. Les demandes d’aides sont à adresser à l’Agence de services et de paiement (ASP), par l’intermédiaire de la plateforme de téléservice ouverte depuis le 28 janvier 2021 (https://cheque.francenum.gouv.fr/ [2]).

Le second pilier concerne les collectivités locales pour des actions de soutien à l’économie de proximité. Pilotée par la Banque des territoires, cette mesure permet aux collectivités locales de financer des actions de transformation numérique de l’économie de proximité qui recouvrent :

La Banque des territoires soutient d’ores et déjà sur fonds propres les municipalités pour des actions collectives dans les territoires marqués par la dévitalisation commerciale, et plus particulièrement au sein des villes des programmes « action cœur de ville » (ACV) et « petites villes de demain » (PVD).

Le financement complémentaire de l’État permettra d’élargir la mesure à d’autres villes recensant entre 3 500 et 150 000 habitants et établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) dont la commune principale recense de 3 500 à 150 000 habitants ne bénéficiant pas des programmes ACV et PVD. Les collectivités intéressées peuvent écrire à l’adresse suivante : relance-commer-proxi [@] caissedesdepots.fr.

REFERENCES


POUR ALLER PLUS LOIN