Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Union nationale de l'aide à domicile

« Il faut renverser les parts de financement de l’aide à domicile » – Marie-Reine Tillon

Publié le 07/05/2021 • Par Nathalie Levray • dans : A la Une santé social, Actu expert santé social

70 % - 30 %
©Jacek Fulawka - stock.adobe.com
Actuellement pris en charge à 70 % par le département et à 30 % par l’Etat, le coût du maintien des personnes âgées et handicapées à leur domicile devrait être tarifé à l’inverse, selon Marie-Reine Tillon, présidente de l’Union nationale de l'aide à domicile (UNA) : 30 % pour le département et 70 % pour l’Etat via la CNSA et la 5e branche.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

C’est une Marie-Reine Tillon déterminée qui a présenté à la presse ce 6 mai 2021 les enjeux de l’aide à domicile auprès des personnes âgées, handicapées ou en maladie de longue durée, « un secteur du champ médico-social et non de la prestation de confort », a-t-elle rappelé. Pour soutenir les revendications de la branche par des « données chiffrées », l’UNA a commandé un sondage à Opinion way, réalisés auprès de 174 directeurs de services d’aide et de soins à domicile (SAAD) non lucratifs (environ un tiers des adhérents de l’UNA) entre janvier et mars derniers.

Rupture de prise en charge

Les éléments de réponse confirment la situation très difficile des services à domicile, déjà pas fameuse en 2019 pour 33 % d’entre eux et de nouveau dégradée du fait de la crise Covid-19 pour la moitié en ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Il faut renverser les parts de financement de l’aide à domicile » – Marie-Reine Tillon

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement