Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Éducation et vie scolaire

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Éducation et vie scolaire

Bien-être de l'enfant

L’apport des neurosciences affectives et sociales

Publié le 05/05/2021 • Par Auteur associé • dans : A la Une Education et Vie scolaire, Actu expert Education et Vie scolaire

AdobeStock_44520814-600x400
©olly - stock.adobe.com
On apprend mieux dans de bonnes conditions. C’est ce que nous apprennent les neurosciences affectives et sociales (NAS) qui sont nées à la fin du 20e siècle. On découvre qu’une relation chaleureuse et empathique a un impact positif sur la réussite scolaire. L’intérêt majeur des N.A.S est d’aider à la compréhension de ce qui est nécessaire au bon développement de l’être humain.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Fauve Sodade

Psychologue scolaire

S’appuyant sur les travaux des psychologues Carl Rogers, Marshall Rosenberg ou encore Antonio Damasio, la pédiatre Catherine Gueguen établit « qu’il n’y a pas de séparation entre notre corps, nos émotions et notre cerveau », ainsi il vaut mieux encourager l’expression des émotions que de chercher à les refouler. Les N.A.S étudient les mécanismes cérébraux des émotions, des sentiments et des capacités relationnelles.

Besoin de relations empathiques

La qualité de la relation est essentielle pour tout apprentissage et ainsi améliorer  la mémorisation, la motivation et l’épanouissement de l’enfant. Les découvertes des neurosciences affectives et sociales montrent que les expériences relationnelles modifient en profondeur le cerveau des enfants, extrêmement malléable. Ces modifications ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Éducation et vie scolaire

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Education et Vie scolaire pendant 30 jours

J’en profite

Références

  • Catherine Gueguen, pédiatre et auteur de « Heureux d’apprendre à l’école » éd. Pocket 2019
  • Carl Rogers, psychologue, auteur de « Le développement de la personne », inter Editions 1961
  • Antonio Damasio,  médecin, professeur de neurologie, neurosciences et psychologie et auteur de « L’erreur de Descartes », éd. O. Jacob 1995
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Éducation et vie scolaire

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

L’apport des neurosciences affectives et sociales

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Éducation et vie scolaire

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement