Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[INTERVIEW] Fractures territoriales

Laurent Davezies : « L’Etat n’abandonne pas ses territoires »

Publié le 05/05/2021 • Par Cédric Néau Romain Gaspar • dans : A la une, A la Une finances, Actu experts finances, France

Laurent Davezies
P. Marais
Déconstruire un certain nombre d’idées reçues, c’est la mission que s’est donnée l’économiste Laurent Davezies dans son dernier livre, « L’Etat a toujours soutenu ses territoires » (éditions du Seuil, mars 2021). Ce spécialiste des politiques territoriales s’inscrit en faux contre les constats, largement relayés dans les médias depuis la crise des « gilets jaunes », de ­territoires « abandonnés » par l’Etat, d’« explosion des inégalités » et de « sécession » des métropoles. Interview.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Cet article fait partie du dossier

Les métropoles vont-elles vampiriser leurs voisins ?

Déconstruire un certain nombre d’idées reçues, c’est la mission que s’est donnée l’économiste Laurent Davezies dans son dernier livre, « L’Etat a toujours soutenu ses territoires » (éditions du Seuil, mars 2021). Ce spécialiste des politiques territoriales s’inscrit en faux contre les constats, largement relayés dans les médias depuis la crise des « gilets jaunes », de ­territoires « abandonnés » par l’Etat, d’« explosion des inégalités » et de « sécession » des métropoles. « L’Etat est en réalité protecteur en termes d’emplois, de dépenses publiques et de redistribution depuis longtemps. S’il y a eu “abandon” de ces territoires, c’est le fait de leurs entreprises, puis de leurs populations et particulièrement des jeunes », estime-t-il.

Professeur au Centre national des arts et métiers, il ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Moby, un programme CEE pour l'écomobilité scolaire

de ECO CO2

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Laurent Davezies : « L’Etat n’abandonne pas ses territoires »

Votre e-mail ne sera pas publié

dominiq16

06/05/2021 04h05

N’est ce pas un abandon quand un train passe devant une gare fermée, que vous habitez devant et qu’il faille faire trente km pour pouvoir monter à bord?

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement