[Infographie] Energie

Energies renouvelables : un bilan positif à modérer

Par • Club : Club Techni.Cités

vencav - Fotolia

Portée par l'éolien, la part des énergies renouvelables dans la consommation finale brute d’énergie est encore en hausse entre 2019 et 2020. Et malgré un bilan négatif de la filière biomasse solide, celle-ci reste la plus importante. Explications des chiffres du ministère de la Transition écologique.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Le ministère de la Transition écologique a publié les premières données du déploiement des énergies renouvelables en France en 2020. Selon ce rapport, il ressort ainsi que la part des énergies renouvelables dans la consommation finale brute d’énergie s’élève à 19,1 %, un résultat notamment porté par la filière biomasse solide comme le montre l’infographie ci-dessous.

CLUB_05_2021_Infog

En une année, la part des énergies renouvelables a également progressé de 1,9 point. Sur ces quinze dernières année, la hausse est constante puisque la consommation finale atteint 307 TWh en 2020 contre 179 TWh en 2005. Les plus fortes hausses sur l’année écoulée sont à mettre au crédit de l’éolien (+11,6%) et le photovoltaïque (+11,1%). Le biogaz (+10,8%) suit juste derrière tandis que la filière biomasse solide et déchets urbains renouvelables  est la seule à avoir subi une baisse (-4,1%). « La consommation finale brute de biomasse solide et déchets urbains renouvelables, qui représente près de 70 % du total, diminue en 2020, du fait de températures particulièrement douces, précise le rapport. Lorsqu’elle est corrigée des variations climatiques, elle apparaît en stagnation ces dernières années, en raison d’installations d’appareils à bois moins importantes qu’à la fin des années 2000 et au début des années 2010 ».

En deçà des objectifs

Par ailleurs, le rapport modère son bilan en rappelant que cette hausse de la part des EnR devait être replacée dans le contexte de l’année dernière : « le recul de la consommation énergétique, résultant des deux confinements et plus généralement de la limitation des déplacements, a affecté davantage des secteurs relativement peu consommateurs d’énergies renouvelables, tels que les transports ».

Pour rappel, l’objectif de la part des énergies renouvelables dans  la consommation finale brute d’énergie en 2020 était fixé à 23 %. Le bilan n’est donc pas si positif.

Commentaires

1  |  réagir

09/05/2021 01h00 - Lebon

Bonjour.
Le développement du réseau électrique des énergies renouvelables prend du temps à se déployer.

Pensez vous à atteindre 50 pour cent d’ici 2050?

Signaler un abus

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP