logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/743337/des-chevres-des-terres-publiques-en-friche-rien-de-tel-pour-relocaliser-une-production-agricole/

AGRICULTURE
Des chèvres, des terres publiques en friche… rien de tel pour relocaliser une production agricole
Myriem Lahidely | Innovations et Territoires | Régions | Publié le 03/05/2021

Les 40 hectares cédés par la mairie à un éleveur caprin permettent aussi d’exploiter les friches et de lutter contre les incendies.

 En août 2018, Bruno Girard, éleveur de chèvres, a pu s’installer, avec 70 chèvres, sur une quarantaine d’hectares de terres en friche appartenant à Murviel-lès-Montpellier. La mairie les a mises à sa disposition avec un hangar, dans lequel, après de gros travaux, cet agriculteur a aménagé une chèvrerie. Il y a aussi créé un laboratoire en autoconstruction, où il fabrique du fromage.

« Nous avons choisi de relocaliser pour développer une agroécologie périurbaine qui produise une alimentation saine. Les élus ont un rôle très fort à jouer afin de favoriser l’agriculture locale », estime Isabelle Touzard, maire réélue en 2020 pour un deuxième mandat. Depuis 2014, la commune se démène pour soutenir ses vignerons, installer des marchés ou des apiculteurs… elle disposait de terres inexploitées ...

CHIFFRES CLES

  • Budget : 22 000 € pour le raccordement du hangar aux réseaux.
     


POUR ALLER PLUS LOIN