Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Agriculture

Des chèvres, des terres publiques en friche… rien de tel pour relocaliser une production agricole

Publié le 03/05/2021 • Par Myriem Lahidely • dans : Innovations et Territoires, Régions

Murviel-lès-Montpellier
Murviel-lès-Montpellier
Les 40 hectares cédés par la mairie à un éleveur caprin permettent aussi d’exploiter les friches et de lutter contre les incendies.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

 En août 2018, Bruno Girard, éleveur de chèvres, a pu s’installer, avec 70 chèvres, sur une quarantaine d’hectares de terres en friche appartenant à Murviel-lès-Montpellier. La mairie les a mises à sa disposition avec un hangar, dans lequel, après de gros travaux, cet agriculteur a aménagé une chèvrerie. Il y a aussi créé un laboratoire en autoconstruction, où il fabrique du fromage.

« Nous avons choisi de relocaliser pour développer une agroécologie périurbaine qui produise une alimentation saine. Les élus ont un rôle très fort à jouer afin de favoriser l’agriculture locale », estime Isabelle Touzard, maire réélue en 2020 pour un deuxième mandat. Depuis 2014, la commune se démène pour soutenir ses vignerons, installer des marchés ou des apiculteurs… elle disposait de terres inexploitées ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Régions

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

PLFSS 2022 : qu’est-ce qui change pour les collectivités ?

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Des chèvres, des terres publiques en friche… rien de tel pour relocaliser une production agricole

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement