Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Services publics

Services publics : un collectif d’agents publics sonne l’alarme

Publié le 30/04/2021 • Par Laura Fernandez Rodriguez • dans : A la une, France, Toute l'actu RH

institutions_et_services_publics
D.R.
Un collectif d'agents publics issus des trois versants souhaite « prendre la parole de l'intérieur » et alerter sur les dysfonctionnements des pouvoirs publics. Ils publient, vendredi 30 avril 2021, une note sur le recours à la sous-traitance et ses impacts en termes d'émiettement de la sphère publique.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Donner l’alerte pour « permettre à la société de prendre connaissance des dysfonctionnements internes à la puissance publique pour trouver les solutions les plus appropriées ». Tel est l’un des objectifs du tout nouveau collectif « Nos services publics », composé d’une centaine de hauts fonctionnaires et d’agents publics qui souhaitent « reprendre la parole de l’intérieur ».

Restaurer l’intérêt général

Ces agents publics, issus des trois versants, préfèrent parler de « services publics », notion plus large que celle de fonctionnaire – ceux qui font le service public –, puisqu’ils comptent en leur sein des différences de parcours et de statuts (contractuels, agents opérateurs de réseaux, consultants, etc). Ils estiment s’être « engagés dans la fonction publique avec une idée de l’intérêt général qui est aujourd’hui battue en brèche », ce qui les a conduits à lancer une enquête sur « la perte de sens dans les services publics ».

« Certains de ces reculs résultent de choix politiques que, dans l’exercice de nos fonctions, nous sommes tenus de mettre en oeuvre. D’autres résultent de dysfonctionnements institutionnalisés de l’appareil d’Etat ou des collectivités publiques, dont nous constituons parfois les rouages : vision budgétaire avant vision “métier”, hiérarchie écrasante, discussions internes inexistantes, absence d’écoute de l’expertise des agents de terrain, des chercheurs et des citoyens », détaillent-ils dans un communiqué.

Retrouver le sens de l’engagement

« Face à ces constats, nous devons réinventer les services publics par les deux bouts : tant au niveau de la réflexion que des outils à mettre dans les mains des managers publics et des agents, et notamment à l’échelle locale », explique

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

4 Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Services publics : un collectif d’agents publics sonne l’alarme

Votre e-mail ne sera pas publié

Joluis

30/04/2021 12h02

Les services publics n’ont pas réellement intégré la notion de métier dans leur logiciel rh. Il y a un gâchis monstrueux dans un système de concours qui prévaut sur la compétence.

Philippe LAURENT

01/05/2021 03h07

Bien sûr que si. Les exécutifs locaux ont pour la plupart intégré la notion de « métier ». Et du reste les concours évoluent sans cesse, au moins dans la fonction publique territoriale.

Fab44

30/04/2021 12h14

Bravo à ce collectif pour cet appel solidement argumenté.
Mais cela sera-t-il suffisant… ? Car il s’agit avant tout d’idéologie : trop de décideurs – et l’opinion publique n’est pas en reste – considèrent que le service public est intrinsèquement inefficace, d’où le recours trop souvent injustifié au privé.

Philippe LAURENT

30/04/2021 04h20

Je partage entièrement les questionnement de ce collectif et ses conclusions quant à la perte progressive de sens du service public. Nous en sommes d’ailleurs au point où il faut parfois s’excuser d’employer encore des fonctionnaires (voire des agents publics) pour des tâches qui ne sont pas dites « régaliennes ».
La vraie difficulté réside dans une des conséquences de cette perte de sens, à savoir la perte d’attractivité des métiers de la fonction publique territoriale. Il y a là un enjeu primordial, autour duquel élus et fonctionnaires pourraient se rassembler et agir de façon déterminée.
Philippe LAURENT, président du CSFPT.

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement