logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/742259/sylvain-tanguy-disposer-de-chiffres-fiables-permet-deviter-lecueil-de-lempirisme/

Sylvain Tanguy : « Disposer de chiffres fiables permet d’éviter l’écueil de l’empirisme »
Auteur partenaire | | Publié le 26/04/2021

Sylvain Tanguy est maire du Plessis-Pâté, commune de 4 000 habitants de l’Essonne, qui vient d’obtenir sa quatrième arobase. Le maire revient sur ses ambitions numérique et la mise en ligne de sa plateforme d’attractivité.

Sylvain Tanguy - OK NEW

La commune du Plessis-Pâté vient de décrocher sa quatrième arobase dans le cadre du label « Villes internet ». Pouvez-vous citer une action déjà réalisée, qui vous tienne particulièrement à cœur au sein de ce plan d’actions plus global ?

Notre plan de développement d’outils numériques comporte de nombreuses mesures. Je peux citer par exemple la mise en place d’un outil « Clic & Collect ». Cet outil que nous avions en tête et que désormais tout le monde connaît a pris toute sa place dans la période compliquée que nous traversons. Le numérique vient en complément des mesures de soutien à l’économie locale.

Les modes de consommation évoluent, une ville doit accompagner les petits commerçants et producteurs locaux dans cette démarche. Ils n’ont pas forcément le temps et les connaissances techniques pour le faire. S’appuyer sur une plateforme de confiance, avec un vrai accompagnement sur mesure, permet de sauter le pas plus facilement et de rester dans la course.

Parmi les actions à venir qui figuraient dans le dossier déposé, vous aviez intégré la plateforme open-data [1] que vous venez de lancer le 1er mars. Pouvez-vous nous dire ce que vous attendez de l’ouverture des données en tant que maire ?

Il s’agissait en premier lieu de respecter la loi. Mais au-delà, c’est un outil de plus dans la modernisation de l’action publique, la transparence des données et l’accès simplifié aux données qui nous intéressent dans la préparation et le suivi de nos politiques publiques.

C’est donc un outil pour plus de démocratie directe et d’interaction avec les citoyens qui s’intéressent de manière mieux éclairée à la vie de leur commune. Les élus connaissent leur ville. Mais disposer de chiffres fiables permet d’éviter l’écueil de l’empirisme, facilite la détermination d’indicateurs de résultats et surtout permet de nous jauger sur un panel national grâce aux comparateurs intégrés.

Avez-vous un message à partager à destination de professionnels ou d’élus de collectivité qui s’interrogent quant à l’opportunité d’intégrer la donnée comme élément de leur gouvernance ?

Toutes les données en open-data sont publiques. Elles sont parfois difficilement accessibles ou payantes, elles obligent à un parcours du combattant. Faciliter leur accès montre votre volonté de transparence, de modernité et votre respect de la loi du 8 octobre 2016.

[2]