Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Cet article vous est proposé par KARCHER

Propreté urbaine : après les citoyens, les collectivités dressent leur état des lieux

Publié le 01/05/2021 • Par Auteur partenaire • dans : Contenu partenaire

VISUEL
D.R.
En termes de salubrité publique, quel niveau d’attention accorder ? Quelles actions et quels lieux privilégier ? Après la vision des citoyens révélée dans la Gazette des communes du 5 avril, les col-lectivités livrent leur point de vue sur le sujet à travers une étude du spécialiste du nettoyage Kärcher, menée par Infopro Digital Études.

Les Français ont exprimé leur position et la question de la propreté urbaine fait partie des attentes majeures pour près d’un habitant sur deux (46 %), selon l’étude menée conjointement par Kärcher et Kantar(1) (lire la Gazette des communes du 5 avril 2021). Quid des collectivités ? Elles estiment l’attente de leurs administrés encore plus forte, d’après la nouvelle enquête Kärcher menée par Infopro Digital Études(2).Selon elles, les citoyens seraient encore plus nombreux à placer la propreté des rues parmi les actions prioritaires (58 %).

La préoccupation semble ainsi clairement identifiée du côté des élus. Si bien qu’avec 42 % des réponses, le sujet propreté arrive dans le top 3 des actions conduites par les municipalités depuis mars 2020, à quasi égalité avec les dépenses liées aux questions de logement et d’infrastructures (44 %) et celles allouées à la sécurité des biens et des personnes (43 %). Pour les collectivités, il s’agit très majoritairement de procurer un sentiment de bien-être aux citoyens (62 %), bien avant les questions d’attractivité (18 %) ou de santé et d’hygiène (14 %).

Lutte contre la Covid-19 : perceptions et actions

Néanmoins, la problématique « santé » occupe le devant de la scène depuis le début de la pandémie de Covid-19. Face à cet enjeu, les collectivités affichent une certaine sérénité : 83 % d’entre elles estiment satisfaisantes les actions mises en place pour lutter contre l’épidémie. Un niveau légèrement plus marqué que celui exprimé par les citoyens (73 %) dans la précédente étude Kärcher.

Quant aux lieux publics – hors hôpitaux – nécessitant davantage de nettoyage pour limiter la propagation du virus, élus, agents et administrés sondés sont au diapason en plaçant les transports publics (60 %, contre 64 %) et les établissements scolaires (56 %, contre 51 %) en tête de classement. En 3e position, la plupart des municipalités estiment que l’accent doit être mis sur les établissements sportifs (gymnases et piscines), tandis que 41 % des habitants l’attribuent au nettoyage de la voirie (contre 15 % des collectivités au global). C’est donc sur cet item que l’écart de perception s’avère le plus net entre les deux populations sondées.

Actions au quotidien et investissements

De façon plus générale, les collectivités s’engagent au quotidien à couvrir tout le spectre de la propreté. Les actions mises en place visent principalement l’entretien des espaces verts (72 %), le balayage de la voirie (70 %) et la lutte contre les décharges et dépôts sauvages (69 %). Mais les domaines d’intervention sont nombreux, aussi pouvons-nous citer le désherbage, la collecte des déchets, le nettoyage des graffitis, le ramassage des déjections canines et le nettoyage du mobilier urbain qui ressortent des résultats de l’étude Kärcher.

Parallèlement, pour plus de 8 collectivités sur 10 (88 %), les difficultés rencontrées pour garantir la propreté de leur territoire sont principalement dues aux incivilités de la part des citoyens (jets de détritus, non-respect des règles de propreté…), suivi d’un manque de ressources humaines ou d’agents dédiés à cette fonction (41 %). Le manque de budget est invoqué pour 28 % de l’ensemble avec une certaine homogénéité sur l’ensemble des régions, hormis le sud-est moins impacté (16 % des répondants). En revanche, le manque de connaissances et de compétences sur les solutions de nettoyage existantes ne semble pas ou peu pénaliser l’échantillon sondé.

Du côté du matériel de nettoyage de la voirie, l’étude apprend que 75 % des équipes en place ont investi ou prévoient de le faire. Leurs critères de choix déterminants ? Sans surprise : la robustesse des matériels (55 %) et le prix (48 %). Mais un atout se révèle également clé : la dimension éco-responsable de l’équipement (43 %) qui prend une place de plus en plus importante dans les appels d’offres des acteurs de la vie publique. C’est bien connu, propreté et environnement ne font qu’un. Un point sur lequel Éric Guazzaroni, Directeur département Ventes Directes Kärcher, rebondit pour rappeler : « Nos solutions de balayage s’illustrent par leur robustesse, leurs performances de nettoyage mais également leur polyvalence avec nos véhicules porte-outils. De manière générale, les solutions mises au point par Kärcher répondent aux enjeux environnementaux, notamment grâce à une production à faibles émissions et l’utilisation de matériaux durables. L’ensemble des sites de production Kärcher dans le monde seront neutres sur le plan climatique dès 2021, ce qui montre bien que c’est dans l’ADN de notre marque depuis toujours. »

(1) Enquête réalisée par Kantar et Karcher du 5 au 9 février 2021 sur un échantillon de 1 002 personnes représentatif des habitants des communes françaises de 2000 habitants ou plus.

(2) Enquête réalisée par Infopro Digital Etudes  et Karcher du 22 mars au 11 avril 2021 sur un échantillon de 207 élus et agents issus de collectivités locales de 2 000 habitants ou plus.

Contenu proposé par Karcher.

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement