Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Gestion des déchets

La prévention sur les déchets se trouve une place dans les budgets

Publié le 21/04/2021 • Par Frédéric Ville • dans : A la une, A la Une finances, Actu experts finances, France

AdobeStock_66289653_ Guido Grochowski
Guido Grochowski / Adobe Stock
Nos poubelles débordent encore. Avec une législation plus contraignante, la prévention devient incontournable : personnel dédié, prévention des biodéchets, réemploi, animation, communication. Ce poste commence aussi à peser dans les budgets. Mais il reste encore à faire.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

La prévention est avec 1 % (comme la communication) le parent pauvre du coût de fonctionnement de la gestion des déchets, le traitement totalisant 40 %, la collecte 37 %, la structure 7 %, le transport 8 %, la précollecte 5 % (1)

Objectif 5€/hab. en prévention ?

Selon l’Ademe, 10 % des collectivités locales consacrent plus de 2 € HT/hab. à la prévention, 15 % de 1 à 2 €/hab., 16 % de 0,5 à 1 €/hab. et 59 % de 0 à 0,5 €/hab. (2), quand le service public de gestion des déchets coûte 100 €/hab. environ. Parmi les 19 collectivités à plus de 3€/hab., toutes sont plutôt rurales (3). Parmi les métropoles, l’Ademe cite dans la fourchette haute celle de Lyon à 0,80 €/hab. en 2018.

Mais la loi de transition énergétique pour la croissance verte du 17 août 2015, vise -50 % de déchets enfouis entre 2010 ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite
1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Transition énergétique : comment Primagaz accompagne les collectivités locales

de PRIMAGAZ

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La prévention sur les déchets se trouve une place dans les budgets

Votre e-mail ne sera pas publié

HERMES

26/04/2021 02h21

La question de la gestion des déchets m’a toujours fait sourire… mais d’un sourire désagréable!

Comme d’habitude, au lieu de prendre le problème à la base, on va au plus simple en focalisant les objectifs sur les consommateurs. Mais que peuvent faire ces derniers si les emballages liés aux produits ne sont pas au niveau de ce que l’on attend?

A quoi sert l’Union Européenne si elle n’est pas en mesure de mettre en place des contraintes auprès des industriels pour réduire la nature et le nombre des emballages? (NB: parfois, l’emballage est plus lourd que le produit que l’on consomme???)

Concrètement, on biaise donc le problème en posant avant tout la question en nommant la prévention le parent pauvre.

Commenter
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement