Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[ENTRETIEN] Sciences comportementales

« Le “nudge” peut séduire les élus locaux »

Publié le 27/04/2021 • Par Laura Fernandez Rodriguez • dans : France

Audrey Chabal
Antonin Weber / Hans Lucas
Audrey Chabal, journaliste économique indépendante revient sur le sujet du « nudge » auquel elle a consacré un livre. Il s'agit du petit « coup de coude » dont s'est emparée la sphère publique pour influencer le comportement des citoyens, sans contraintes apparentes.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Comment la sphère publique s’est emparée du « nudge », ce petit « coup de coude » visant à inciter sans contraindre, c’est-à-dire à influencer le comportement des citoyens ? C’est tout l’objet de l’ouvrage d’Audrey Chabal, journaliste économique indépendante, qui publie « Souriez, vous êtes nudgé, comment le marketing infiltre l’Etat », aux éditions du Faubourg.

Les nudges sont aujourd’hui loin de se cantonner à l’exemple le plus emblématique, la mouche au fond de l’urinoir permettant de réduire les frais de ménage liés aux éclaboussures.

Audrey Chabal a en effet retracé l’usage grandissant des sciences comportementales dans les politiques publiques, par exemple via le département des sciences comportementales de la DITP, et le dernier grand tournant qu’a constitué la pandémie, terreau propice aux nudges en tous genres pour orienter nos comportements, avec l’invention de termes comme masques « grand public », le déploiement de visuels et marquages au sol pour inciter au respect de la distanciation physique…

Un outil sur lequel se positionnent aussi des acteurs privés tels que BVA et auquel l’Etat paternaliste peut décider de recourir quand il se sait dépassé, comme lors de la pénurie de masques et de gel hydroalcoolique ou encore de vaccins.

A travers de nombreuses interviews et d’exemples éclairants apparaissent les limites d’une approche centrée sur le nudge, qui risquerait de n’être que la « rustine » de nos politiques publiques. Une enquête qui renseigne en tout cas sur l’usage par les acteurs publics de cet outil aux multiples écueils, et qui invite à ramener de la transparence et du pouvoir d’agir entre les mains des citoyens.

Qu’est-ce que le « nudge » et à quoi sert-il ?

Il s’agit d’un terme anglais qui signifie « donner un coup de coude ». Cela signifie, en fait,

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec les dossiers

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Le “nudge” peut séduire les élus locaux »

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement