Revue de presse

Artificialisation – Hydrogène – Boues d’épuration – Biodiversité… toute l’actu de la semaine

Par • Club : Club Techni.Cités

Phovoir

Retrouvez l'essentiel de l'actualité du 10 au 16 avril 2021 sur les thématiques qui concernent les ingénieurs et les techniciens des collectivités territoriales : environnement, déchets, transports...

Laisse béton – Actuellement en discussion à l’Assemblée nationale, le projet de loi Climat et résilience fait l’objet de nombreux débats, en particulier sur la question de l’artificialisation des sols, que les collectivités locales doivent gérer. Un reportage de France Inter montre bien que l’abandon des grands projets de centres commerciaux gigantesques est globalement bien perçu, mais qu’il n’en est pas de même pour l’implantation des plateformes logistiques, toujours autorisées. Au-delà, il est aussi question de décliner ce sujet dans les documents de planification régionale, ce  que de nombreux élus contestent. Comme le souligne Batirama.com, beaucoup craignent que cela bénéficie aux grandes métropoles au détriment des zones rurales [lire aussi notre article].

L’hydrogène gonflé à bloc –  L’Ademe a dévoilé cette semaine les dossiers retenus dans le deuxième volet de l’appel à projets « Ecosystèmes territoriaux hydrogène ». Dans un communiqué, l’agence précise que 32 candidats ont été retenus, totalisant 1 milliard d’euros d’investissement prévisionnel, qui doivent encore faire l’objet d’une étude approfondie. Toutes les régions sont ainsi représentées pour des projets qui concernent des usages de mobilité lourde (bus, bennes à ordures…) auprès d’acteurs publics différents (collectivités, régies, syndicats d’énergie…). L’Ademe a également proposé aux conseils régionaux de s’associer à ces projets. Onze d’entre eux ont déjà répondu favorablement.

Boues à bout – Un article d’Actu Environnement se fait l’écho des inquiétudes des acteurs de la valorisation agricole à propos de la loi économie circulaire qui conditionne notamment l’autorisation de l’épandage de composts de boues à la révision des normes sanitaires. Après le 1er juillet, ceux qui ne respectent pas les nouveaux référentiels ne pourront plus, en effet, pratiquer le retour au sol des boues de stations d’épuration. A l’approche de la date butoir, un projet de décret est toujours en cours d’élaboration. Il doit notamment fixer les critères de qualité agronomique pour les matières fertilisantes et les supports de culture. Ce texte aurait dû faire l’objet d’une concertation en avril mais celle-ci n’a pas encore débuté, précise encore l’article.

Dans la nature – Lancé en 2019, le programme « Territoires engagés pour la nature » continue de s’étoffer. Dans un communiqué, l’Office français de la biodiversité annonce que 61 nouveaux territoires ont rejoint en début d’année les 230 collectivités déjà engagées. Ils ont tous été retenus pour leurs actions en faveur de la biodiversité. Parmi celles-ci, on retrouve par exemple la réalisation d’un Atlas de la biodiversité, la restauration d’espaces naturels, des pratiques plus vertueuses de gestion des espaces verts ou la détermination de trames noires. Le communiqué précise qu’un tiers des collectivités retenues sont des petites villes ou villages.

Bornes sans limites – Pour accompagner le déploiement de bornes de recharges de véhicules électriques, Avere-France publie un guide dédié aux installations en copropriété. Selon Environnement magazine, les bornes de recharge en copropriété sont le chaînon manquant du développement des installations électriques alors que 45% de la population française vit en copropriété. De son côté, Auto Plus se réjouit de l’adoption de deux textes de lois rendant obligatoire l’installation de bornes dans les parkings publics. Les parcs de stationnement gérés en délégation de service public ou via un marché public devront être équipés au 1er janvier 2025.

Rue d’Aubagne – L’avenir de la rue d’Aubagne, à Marseille, tristement célèbre depuis l’effondrement d’immeubles en 2018, est au centre d’enjeux politiques locaux [lire aussi notre article]. Comme l’explique Bati Actu, la nouvelle majorité municipale (PS et alliés) veut faire inscrire ses orientations dans le PLUi en cours d’élaboration. Il s’agit notamment de convaincre la Métropole (à majorité de droite) d’abaisser le seuil à partir duquel toute opération immobilière doit contenir des logements sociaux à 30 logements ou 2000 mètres carrés de sdp.

Sur les rails – La société coopérative Railcoop, qui veut relancer la ligne ferroviaire Lyon-Bordeaux, peut compter sur le soutien de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Celle-ci, citée par La Montagne, a ainsi annoncé donner son accord pour que SNCF Voyageurs vende neuf de ses anciennes rames de la région à Railcoop. Elles seront ensuite rénovées par une entreprise clermontoise [lire aussi notre article].

Et aussi…

La Vendée s’apprête à accueillir une nouvelle station multi-énergies d’ici la fin de l’année [Ouest France] ;

Un protocole d’accord entre l’Etat et la région Nouvelle Aquitaine prévoit 1,520 milliard d’euros d’investissements pour des travaux de régénération de petites lignes ferroviaires d’ici 2032 [Nouvelle-Aquitaine.fr].

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

Formations

Evènements

services

Prochain Webinaire

PLFSS 2022 : qu’est-ce qui change pour les collectivités ?

--
jours
--
heures
--
minutes

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP