Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Patrimoine

La valorisation d’une centaine d’églises romanes sort les touristes des sentiers battus

Publié le 14/04/2021 • Par Isabelle Verbaere • dans : Actualité Culture, Innovations et Territoires

Abbaye de Cluny
D.R.
Le Mâconnais recèle de nombreux édifices romans à un fort potentiel touristique, mais ils restent dans l’ombre de monuments majeurs comme l’abbaye de Cluny. Un inventaire a été réalisé par le Centre d’études des patrimoines culturels en Charolais-Brionnais, qui a identifié 127 bâtiments romans sur ce territoire. Une richesse ! Des pupitres d’information ont été installés devant 110 monuments dotés d’un QR code qui renvoie notamment vers une encyclopédie numérique collaborative.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

 C’est en Saône-et-Loire que se trouve la densité d’églises romanes la plus élevée de France. « Il nous a fallu trente ans de recherches, commune par commune, canton par canton, pour arriver à cette évidence, fin 2020, se félicite Pierre Durix, fondateur et directeur des études du CEP en Charolais-Brionnais. Nous avons identifié plus de 300 édifices sur ce territoire, en partie ou entièrement romans. »

L’art roman s’étend du XIe jusqu’à la moitié du XIIsiècle. « Les monuments que l’on découvre aujourd’hui sont ceux dont le roman est caché par des constructions ultérieures, poursuit Pierre Durix. On identifie cette signature par les traces dans la pierre, laissées par des outils de taille de l’époque médiévale, par exemple. » Certains de ces monuments sont très célèbres, comme l’abbaye de Cluny (115 900 visiteurs par an), l’abbatiale Saint-Philibert de Tournus (200 000) ou la basilique du Sacré-Cœur de Paray-le-Monial (425 000). Mais il en existe beaucoup d’autres, plus modeste et longtemps ignorés, que le PETR Mâconnais sud Bourgogne a choisi de mieux faire connaître et de mettre en valeur.

Fiches en trois langues

Une mission qui a été confiée au CEP, désigné prestataire à ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Références

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Pourquoi investir dans un service Europe dans ma Commune

de COMMISSION EUROPEENNE

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La valorisation d’une centaine d’églises romanes sort les touristes des sentiers battus

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement