Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

CARRIÈRES ET SALAIRES

Conservateurs territoriaux : le couac des rémunérations

Publié le 09/04/2021 • Par Emeline Le Naour • dans : A la Une RH, Actu Emploi, Actualité Culture, France, Toute l'actu RH

©takasu - stock.adobe.com
Être promus pour être moins payés. C’est ce que vivent les attachés principaux de conservation nommés conservateurs. Confrontés à une anomalie des grilles de rémunération, ils sont souvent contraints de faire une croix sur leur avancement de carrière.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Depuis quelques années, une erreur de taille s’est glissée dans les avancements de carrières des agents de la filière culturelle. Cette irrégularité, issue de la mauvaise harmonisation des grilles indiciaires va pourtant à l’encontre de la logique de promotion et était, jusqu’ici, passée sous les radars.

« Si un attaché principal de conservation dont l’indice final est de 1015 est promu au grade de conservateur, il dégringole à l’indice 862. En fait, en acceptant une promotion, nous sommes perdants », résume Nadège Favergeon, membre de la section Occitanie de l’Association des Conservateurs des Collections Publiques de France (AGCCP).
Confrontée à cette « bizarrerie », cette attachée principale de conservation à la ville de Carcassonne (Aude) a dû décliner à contrecœur la promotion de ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec les dossiers

2 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Initier et piloter une démarche de transformation par le cloud : l’exemple de Radio France

de Capgemini

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Conservateurs territoriaux : le couac des rémunérations

Votre e-mail ne sera pas publié

Gautier

09/04/2021 04h44

Bonjour,

je profite de votre article pour vous signaler qu’une situation présentant des analogies avec les éléments contenus dans votre article, concerne également les agents promus au grade de Directeur territorial avant sa mise en extinction. Rester sur le grade d’attaché principal aurait été plus intéressant pour moi.

Malgré 2 courriers argumentés accompagnés d’un tableau démontrant cette anomalie au Ministère de la Fonction Publique, à la DGCL et au CSFPT, je n’ai eu aucun retour sur la suite réservée à ma demande de réexamen des textes. Seuls 2 accusés de réception me sont parvenus de la part du Ministère de la Fonction Publique.

Cordialement.

Gautier

Isa

12/09/2021 07h45

Ce non-sens concerne les attachés mais aussi les bibliothécaires. En effet, j ‘ai bénéficié en 2016 d’une promotion au grade de conservatrice territoriale des bibliothèques au moment du changement des grilles du grade de bibliothécaire. Fausse bonne idée puisque le grade de bibliothécaire principale aurait été beaucoup plus avantageux pour mon déroulement de carrière et ma retraite…

Commenter
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement