Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Laïcité

Séparatisme : le renforcement du pouvoir du préfet en question

Publié le 07/04/2021 • Par Mathilde Elie Romain Gaspar • dans : A la une, Actu experts prévention sécurité, Actu juridique, France

Maire et préfet
CLOD
Après avoir été adopté par les députés, le projet de loi visant à conforter le respect des principes de la République est actuellement examiné au Sénat, «La Gazette» poursuit son décryptage des mesures phares de ce texte impactant les collectivités. Quatrième volet sur l’extension de la procédure du déféré accéléré aux actes des collectivités territoriales qui porteraient atteinte au principe de neutralité des services publics.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

C’est l’une des mesures qui avait suscité l’ire des élus locaux lors de la présentation du projet de loi par le gouvernement pour, finalement, faire consensus après modification. Dès le 24 novembre 2020, l’AMF avait ouvert les hostilités en poussant un coup de gueule contre ce texte lors d’une conférence de presse. « C’est un signe de défiance insupportable », avait taclé son premier vice-président délégué et maire (PS) d’Issoudun, André Laignel, sous le regard approbateur du président François Baroin.

Les maires ne voulaient pas entendre parler de la disposition permettant au préfet de déférer une délibération municipale par une procédure de référé-suspension quand un maire cède à une demande communautaire. Pour le président de l’association Ville et banlieue et maire (PS) de Chenôve ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite

Domaines juridiques

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Séparatisme : le renforcement du pouvoir du préfet en question

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement