Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Environnement

En Bretagne et en Normandie, haro sur la pollution plastique dans trois estuaires

Publié le 08/04/2021 • Par Stéphanie Stoll • dans : France, Innovations et Territoires

pollution plages
Richard Carey / Adobestock
L’accumulation des déchets plastique se généralise dans les écosystèmes. Le golfe du ­Bengale, la mer ­Méditerranée et la ­Manche sont les zones les plus affectées. En ­Bretagne et en ­Normandie, un programme européen propose aux collectivités un accompa­gnement pour tester et évaluer diverses actions. Le programme comprend des volets scientifique, curatif et préventif. Il vise une réduction de 10 % des déchets plastique dans les eaux estuariennes.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Les objets en plastique se sont tellement répandus en un siècle que l’on estime que 710 millions de tonnes de déchets en plastique se sont déjà accumulées dans les écosystèmes marins et terrestres. Sept collectivités du Finistère et de la Manche se sont impliquées dans un programme Interreg franco-britannique portant sur sept sites pilotes, dont trois en France (rade de Brest, baie de Douarnenez et baie des Veys).

Le programme, PPP, validé avant le Brexit, financera 69 % des dépenses, soit 14 millions d’euros sur trois ans. Il déploie ses mesures selon trois axes – scientifique, curatif, préventif – et ambitionne de réduire de 10 % les déchets marins des eaux des estuaires. Il vise aussi à élargir les actions testées à une dizaine d’autres bassins versants dans un délai de deux années ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Réforme de la protection sociale complémentaire, êtes-vous prêts ?

de Rédaction de la Lettre du cadre territorial en partenariat avec la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

En Bretagne et en Normandie, haro sur la pollution plastique dans trois estuaires

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement