logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/738222/vaccination-les-sapeurs-pompiers-appeles-en-renfort-2/

CRISE SANITAIRE
Vaccination : les sapeurs-pompiers appelés en renfort
Léna Jabre | Textes officiels santé social | Publié le 15/03/2021

Un décret du 11 mars autorise les sapeurs-pompiers à injecter les vaccins, pour faciliter le déploiement de la campagne de vaccination contre la covid-19. La mesure avait été annoncée par Jean Castex lors de sa conférence de presse du 4 mars. Certaines conditions sont toutefois posées.

Par Hervé Jouanneau et Léna Jabre

Jean Castex l’avait affirmé lors d’une conférence de presse jeudi 4 mars : il faut intensifier la stratégie vaccinale face à une “course contre la montre contre l’épidémie”. Dans ce but, le Premier ministre avait annoncé que les pompiers, déjà impliqués depuis l’été dernier dans le dépistage du Covid, seraient mis à contribution pour aider à la vaccination.

« Face à l’urgence, les sapeurs-pompiers sont prêts et se tiennent à la disposition des autorités » avait aussitôt réagi la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France.

C’est maintenant possible avec la parution au Journal officiel, 12 mars, d’un décret. [1]

Qui est concerné ?

Les professionnels visés par ce décret sont :

Que sont-ils autorisés à faire exactement ?

A l’exception des personnes ayant des antécédents de réaction anaphylactique à un des composants de ces vaccins ou ayant présenté une réaction anaphylactique lors de la première injection, ces professionnels peuvent vacciner toute personne.

Mais à condition que l’injection soit faite sous la responsabilité d’un médecin pouvant intervenir à tout moment et qu’ils aient suivi une formation spécifique à la réalisation de cet acte, dispensée et attestée par un professionnel de santé formé à l’administration des vaccins.

Quels vaccins ?

Ce décret précise que les vaccins pouvant être injectés sont :

D’ores et déjà, les SDIS se mettent en rang pour former leurs équipes. Ce vendredi 12 mars, jour de parution du décret, le SDIS de l’Hérault organise sa première formation sous le contrôle du médecin-chef du service.

REFERENCES